Honneur // Les favoris sont au rendez-vous !


Après 5 matchs, on commence à y voir un peu plus clair en poule Honneur. Même si le Queyran réalise un très bon début de championnat en faisant jeu égal, les deux favoris pour le titre, Layrac et Villeneuve-sur-Lot, sont au rendez-vous de ce début de saison.

L’Hebdo : Quel enseignement tirez-vous de votre dernier match ?
David Ardilouze : On a gagné à l’extérieur contre Sainte-Bazeille avec le bonus offensif qui nous permet de prendre les commandes de la poule, seuls. C’était notre objectif, on est satisfait. La première mi-temps fut difficile contre une équipe très accrocheuse qui a joué pour éviter de prendre la marée. On a réussit à imposer plusieurs temps de jeu en deuxième période, ce fut alors plus facile.
Patrick Terennes : Une belle victoire contre une très belle équipe du Lardin qui est complète dans tous les secteurs du jeu. Il faut reconnaître que les absences de leur buteur nous a, au final, sans doute donné le match. Après on a été très solides en défense, on a fait jeu égal en mêlée et dans la conquête. J’ai aimé le comportement des joueurs qui se sont encore une fois montrés très solidaire.

L’Hebdo : Un bilan de ce début de saison ?
D. A. : C’est très positif. L’objectif pour nous c’est de terminer dans les deux premiers pour être qualifiés directement pour les demi-finales et ainsi éviter le match de barrage qui peut toujours être aléatoire. Pour l’instant, on est dans les clous. On monte en puissance en créant du volume de jeu.
P. T. : C’est un bon début de saison. On finira forcement par perdre des matchs. On doit continuer dans ce sens pour terminer dans les 6 et se qualifier pour les phases finales.

L’Hebdo : Un mot sur l’autre favori de la poule…
D. A. : Villeneuve, j’en entends le plus grand bien mais il ne faut pas oublier le Queyran qui réalise un gros début de championnat aussi. La poule est plus serrée que les dernières années où, pour l’instant, personne ne se détache même si les équipes de tête ne se sont pas encore rencontrées.
P. T. : Layrac, c’est le favori qui construit depuis trois ou quatre ans son projet. De notre côté, je suis là depuis 1 mois et tout est à faire. Je suis ravi des résultats et du retour du groupe qui possède un état d’esprit irréprochable.

L’Hebdo : Comment allez-vous aborder le match de challenge du week-end prochain ?
D. A. : On l’a annoncé en début de saison, on jouera le challenge à fond. Dommage de recevoir une équipe de poule, c’est toujours intéressant de se confronter à d’autres comités. Vergt est une équipe qui a du potentiel et que nous avions difficilement battu à domicile pour notre premier match.
P. T. : On a besoin de faire tourner pour soulager les cadres de l’équipe. De plus, cela va permettre de voir des joueurs qui peuvent prétendre à l’équipe première, des joueurs de la réserve ou ceux qui reviennent de blessures. C’est un vrai support pour travailler pour le championnat.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés