Huit mois de travaux pour les nouvelles Cornières


La municipalité n’aura pas perdu de temps. A peine réélu, le maire Jean Dionis du Séjour avait souhaité que la dynamisation du coeur de ville soit une des priorités du nouveau mandat. C’est enclenché avec la rénovation de la rue des Cornières. Cette opération d’urbanisme vise à redonner un lustre quelque peu terni à une des rues les plus commerçantes du centre-ville. Une des rues les plus anciennes également mais que le temps n’a pas épargnée. Plafonds en ruine, pavement aléatoire et obscurs éclairages dressaient un état des lieux peu valorisant.
Ce constat sera bientôt du passé. Les responsables du dossier ont convié les riverains, particuliers et commerçants, à deux réunions pour leur présenter le visage qu’arborera leur rue dans les mois à venir.

Caractère patrimonial
C’est Clémence Robert-Brandolin, adjointe à l’Aménagement urbain, qui détaille le projet. « Le sol, chaussée et trottoir, sera au même niveau comme dans l’esprit d’une rue-place. Nous allons aussi aménager un cheminement piéton qui s’étalera à l’extérieur des Cornières. » Un temps envisagée, la réfection de la place Barbès n’a pas été retenue. La circulation des passants pourra se faire soit en dessous des arcades, soit dans la rue pour « valoriser le côté patrimonial ». Des luminaires installés au sol et des îlots végétaux compléteront la remise en beauté. Le revêtement du sol sera le même que celui du boulevard piéton voisin.
Une voie de circulation automobile sera conservée, ainsi que les places de stationnement, qui voient leur nombre réduit et limité à la seconde partie de l’artère, après l’intersection avec la rue du Puits-du-Saumon.
Une « boucle marchande » sera ainsi constituée, incluant la place de la Cathédrale, les rues Molinié, Sentini et le boulevard de la République.

Huit mois de travaux
Le chantier, qui est évalué à 1,8 millions d’euros, s’inscrit sur une période de huit mois. Il commencera le 19 octobre et devrait être achevé au mois de mai 2016.
Le déroulé des travaux sera finalisé une fois que l’appel d’offres lancé aura trouvé preneur. Une chose est sûre, les commerçants pourront bénéficier d’une trêve en fin d’année. Une période de trois semaines sans travaux est prévue aux alentours des fêtes de Noël pour permettre aux clients d’accéder aux enseignes sans trop de difficultés. Par ailleurs, la circulation sera fermée les cinq premières semaines des travaux pour laisser l’entreprise travailler sur l’enrobé.

Gauvain Peleau-Barreyre

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés