Immersion au pays des Soviets


La rue du collège a pris des airs de Moscou depuis le début du mois. Oxhana Matabiau, russe d’origine, vient d’ouvrir sa boutique russe-product.com. A l’intérieur, elle y apporte une portion de « la Grande Russie » comme elle la nomme : « Russe, Moldave, Ukrainien ou Georgien… On a tous les mêmes habitudes culturelles ou alimentaires finalement ».
Si les poupées russes sont en bonne place, les objets d’artisanat vont des bijoux au mugs, en passant par les bougeoirs : « Tous sont des pièces uniques, fabriqués par des artisans russes ». Coté alimentation, les produits de base sont tous là, des conserves, jusqu’aux surgelés, en passant par le frais : « Je suis sûre qu’ils sont bons, ce sont des produits que j’utilise moi-même ici et auparavant dans mon pays ». Elle fouine sur internet pour trouver les fournisseurs. Oxhana est ainsi quasi intarissable sur les saveurs de son pays natal et la manière dont on les cuisine. Elle ne se fait pas prier pour faire goûter biscuits traditionnels ou quelques uns des nombreux bonbons russes qu’elle vend en magasin.
Au-delà de l’aspect mercantile, Oxhana veut surtout transmettre un peu de sa Russie aux habitants de son pays d’adoption : « Mes clients sont avant tout des Français passionnés par la culture russe » ajoute-elle. Pour preuve, on trouve même des livres de contes russes non traduits dans ses rayonnages  : « Et ils se vendent bien ».
Elle confie également facilement quelques recettes de Babouchka pour améliorer sa santé : « Le jus d’églantines, c’est excellent en cette période d’hiver où l’on est plus fragilisés ». Des recettes qu’elle connaît bien puisque elle est arrivée en France, il y a moins de dix ans… Par amour pour un Villeneuvois. Cela fait déjà plusieurs années qu’Oxhana envisage de monter un commerce spécialisé dans les produits russes : « Au départ, je voulais gérer seulement un site internet.  A l’époque où je l’envisageais, personnes ne faisait ça sur la toile ». Mais avant de se lancer, Oxhana prend le temps de faire deux enfants : « Et entre temps, quatre sites se sont montés. Il était du coup trop difficile d’aller se chercher une clientèle habituée à commander ailleurs. Je me suis dit qu’une boutique physique, ce serait pas mal aussi ». Elle choisit alors Villeneuve-sur-Lot et sa bastide pour son potentiel commercial, elle qui réside à Cancon : « Je débute seulement, je compte bien étoffer encore mes rayons avec des produits de mon pays qu’on a souvent du mal à trouver ici ».

Annabel Perrin

Ouvert du lundi au samedi  de 10h à 18h – Infos au 06 22 92 63 25

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés