Jazz et funk à la Fabrik


Depuis le mois de février, la place Lafayette compte une nouvelle adresse pour les amateurs de bonne chère et d’ambiance cosy. David Bessou, venu d’Hyères, a ouvert les portes de la Fabrik avec trois mots d’ordre : « Amical, convivial et familial ».
L’homme est tombé amoureux des lieux lors de visites impromptues chez des amis villeneuvois : « J’y étais venu manger et j’avais été charmé par ce comptoir en bois, l’atmosphère qui règne ici ». Touché par l’âme de l’établissement, David Bessou n’imaginait pas pour autant à l’époque faire ses valises pour les poser à Villeneuve-sur-Lot : « Mais quelques temps plus tard, mes amis m’appellent et m’informent que le lieu est à vendre depuis six mois. J’ai visité trois fois et fait le chèque ».
Si l’affaire semble être la conséquence d’un coup de coeur, David Bessou n’est pas un débutant dans le domaine de la restauration. Il a été gérant de nombreuses années : « Pour des patrons, mais c’est la première fois qu’une affaire m’appartient » ajoute t-il le sourire aux lèvres.
Il a eu le temps de cogiter à l’ambiance qu’il souhaitait donner à son bébé professionnel.
La Fabrik est donc empreinte de la personnalité de David Bessou. Côté restaurant, ce dernier l’affirme, la carte est restreinte pour respecter les saisons : « Ici, on mange local et gastronomique ». Quelques intitulés  font saliver comme le foie gras maison au pineau des Charentes, ou une côte de boeuf géante pour quatre personnes.
Pour la convivialité, des planches de charcuterie, fromages ou légumes sont à partager entre amis : « Sur les légumes, nous y ajoutons de la tapenade et anchoïade maison ». Un apéro thérapie pour les sorties de bureau a été également élaboré à base d’huîtres et d’une bonne bouteille de vin. Au-delà du traditionnel établissement culinaire, il importait au nouveau propriétaire de donner au lieu une identité distincte de ses confrères : « Ce que j’aime dans ce métier, c’est le contact avec les gens ». David Bessou a ainsi imaginé des rendez-vous récurrents pour fidéliser les trentenaires et quadras villeneuvois. Des soirées thématiques autour de concerts qui démarrent ce vendredi soir : « Avec une soirée jazz en trio et un répertoire de standards mais également de reprises adaptées de morceaux actuels ». Le rendez-vous jazzy est fixé aux premiers vendredis du mois, les troisièmes, eux, seront dans une veine disco et funk avec un groupe qui, lui aussi, tape des reprises à sa sauce personnelle : « J’ai également d’autres projets, comme un bar à huîtres ou  des soirées autour de la chanson française. Ce serait à partir du mois d’avril » ajoute David Bessou avec la ferme intention de « faire  bouger cette place Lafayette en dehors de la période estivale ».

Annabel Perrin

La Fabrik, place Lafayette – Concert ce vendredi 4 mars avec Couleur jazz trio à partir de 19 heures –
Menu spécial à 25 euros – Facebook : La fabrik – Infos au 05 53 36 73 25

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés