Jean Dionis se lance dans la campagne


La légère brume qui brouillait la vue sur les Pyrénées n’a pas refroidi Jean Dionis du Séjour (UDI) : « J’annonce ma candidature aux élections législatives ». Le chef des centristes de Lot-et-Garonne partira à l’assaut de l’Everest électoral pour celles et ceux qui veulent « participer au débat national ». Une quatrième campagne de parlementaire attend le maire d’Agen qui, conscient des « vents mauvais » qui traversent la France, avoue avoir « réfléchi, hésité ». Comme au moment d’afficher son soutien au candidat Fillon dont il reprendra les couleurs ? « Il faut dépasser la déception de l’affaire Fillon, explique-t-il, il s’est excusé… » C’est donc un candidat sûr de son champion qui défendra les idées de la droite et du centre. Si l’équipe de campagne est constituée de sa garde rapprochée agenaise, il reste à trouver un suppléant, qui sera nécessairement issu du Néracais, pour l’équilibre territorial, et de préférence une femme adhérente aux Républicains, parité oblige.

Vers un nouveau maire à Agen

Le programme aussi est tout trouvé. « Vu de Paris, nous sommes un petit département, il a donc besoin d’être représenté par une voix forte. Beaucoup de dossiers locaux se joueront dans les ministères parisiens. » Et de lister les cas de l’hôpital d’Agen-Nérac, le développement de la présence militaire du 48e RT, l’extension de l’Enap, les règlements pharmaceutiques dont dépendent UPSA… Les challenges ne manquent pas, encore faut-il être élu. Et là encore, des choix devront être faits. Car si le maire d’Agen se voit envoyé à l’Assemblée nationale, il devra laisser un de ses mandats locaux. Celui de premier édile d’Agen sera abandonné, un mandat exécutif local que la loi sur le non-cumul interdit d’exercer avec une fonction de parlementaire. « Je reste dans l’équipe, je passe juste le brassard de capitaine. » A qui ? Pierre Chollet, actuel premier adjoint, serait en pôle.

Qui sont les candidats sur Agen-Nérac ?

Outre Jean Dionis du Séjour pour la maison LR-UDI, la députée sortante a elle aussi dit qu’elle repartait pour un nouveau mandat. Lucette Lousteau, députée PS, avait annoncé il y a quelques semaines déjà qu’elle se représentait. Toujours à gauche, la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon devrait présenter un candidat, tout comme les marcheurs d’Emmanuel Macron. Le FN également sera de la partie.

G. P.-B.

 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés