Jean-Jacques Crenca non conservé, Hamaceck contacté

Crenca

Le verdict est tombé ce mardi soir pour Jeannot Crenca : l’ancien pilier du Sporting et de l’équipe de France, icône du club dans les années 2000 et entraîneur en charge des avants depuis trois saisons, s’est vu signifier que son contrat ne sera pas renouvelé à l’issue de la saison. Le trio que l’on pensait indéfectible autour du patron du sportif Mathieu Blin a donc fini par voler en éclat alors que le club connaît une saison difficile. Le temps de l’union sacrée est donc fini à la grande surprise de Jean-Jacques Crenca à qui, en décembre, on avait laissé entrevoir une prolongation. Jeannot est donc le premier fusible à sauter. Il devrait néanmoins rester en poste jusqu’à la fin de saison. Pour le remplacer le nom de l’argentin Reggiardo a circulé. Une venue qui paraît peu probable pour un homme habitué à jouer les premiers rôles. Le nom de Jalil Narjissi a aussi été avancé. Là encore, l’hypothèse semble peu probable. C’est en fait la piste de l’ancien biterrois et tyrossais, Christophe Hamaceck, qui semble la plus sérieuse. Contacté depuis plusieurs semaines, il a rencontré le président Alain Tingaud à plusieurs reprises. Une proposition lui a été transmise mais à ce jour les deux parties n’ont pas encore conclu. Même si Hamaceck a donné son accord, le Sporting réservait encore sa réponse à l’heure où nous écrivons ses lignes.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés