La justice des mineurs, un festival explosif


Faut-il que jeunesse se passe… en prison ? Tel aurait pu être le sous-titre de la huitième édition du Festival Cinéma et Justice qui aura lieu du 27 au 29 janvier. L’événement porté par les Montreurs d’Images, l’Enap, le lycée Palissy et la fac de droit sert à donner « un éclairage sur les actualités et thèmes entendus au quotidien », explique le président des Montreurs, Thierry Salvalaïo. Cette année, le festival portera sur la justice des mineurs « sur les deux volets, précise Laurent Bruneau, avocat au barreau d’Agen et membre des Montreurs, on parlera de la répression et de la protection de ces mineurs ».
La formule ne change pas. Les lycéens de Palissy accueilleront la première table-ronde dans leur établissement avant de passer la main aux cinéphiles. Ces derniers se sont vus concocter une programmation coup de poing sur l’univers des jeunes (à ne pas rater le film Dog Pound vendredi ou pour les plus nostalgiques Les 400 coups dimanche). Les projections seront suivies d’un débat avec des représentants du monde judiciaire (magistrat), médical (psychiatre) ou philosophique. Enfin, une exposition sera visible dans le hall du cinéma art et essai grâce au fonds photographique de l’Enap.

Gauvain Peleau-Barreyre

26 janvier table-ronde à Palissy ; 27, 28 et 29 janvier projections aux Montreurs.
Tarifs habituels cinéma. Renseignements lesmontreursdimages.com ou 05 53 48 23 51

Plus de spectateurs, nouvelle salle ?

« Une excellente année ! » Les administrateurs du cinéma art et essai ont le sourire. Alors que les salles hexagonales affichent une timide hausse de 3% de leur fréquentation, les Montreurs montent à 20%, soit 58 000 spectateurs et 1 700 abonnés en 2016. Huit films ont fait plus de 1 000 entrées. Une bonne santé que les responsables expliquent par une programmation « sans concession », leur valant toujours les quatre labels jeune public, recherche, patrimoine et europa. La délégation de service public ayant été renouvelée en début d’année avec la mairie pour trois ans, l’avenir des Montreurs s’annonce radieux. Le projet d’ouverture d’une troisième salle se faisant ressentir, l’équipe espère plancher sur ce nouvel équipement « à court ou moyen terme », explique Thierry Salvalaïo.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés