La commune teste les « Voisins vigilants »


« Cette commune est relativement paisible et tranquille. Mais nous observons depuis l’an dernier et en ce début d’année, une progression des actes de délinquance… On ne pouvait faire la politique de l’autruche, il fallait trouver des moyens d’action… » Yvon Ventadoux a donc accepté la proposition de la préfecture d’adhérer à l’expérimentation lancée par le nouveau préfet Patricia Willaert, dénommée « voisins vigilants ». Trois autres communes sur le Lot-et-Garonne ont également adhéré : Montayral, Colayrac et Foulayronnes. « Nous avons mis en place ce protocole après le constat, que si la délinquance est en baisse sur l’ensemble du département, les cambriolages, eux, sont en hausse, une tendance confirmée en ce début d’année 2016 » ajoute le sous-préfet Thierry Mailles. Et d’emblée devance les interrogations : « C’est parfaitement cadré. Nous avons besoin de personnes pour observer ce qui se passe dans leur environnement et qu’ils transmettent ce qui leur paraît suspect à la police ». Mais pas question d’avoir pléthore de volontaires : « Après la réunion publique d’information, on ne demande pas aux personnes volontaires de se porter immédiatement candidates. Il y a un délai de trois semaines-un mois et on exige une candidature écrite adressée à la mairie. Nous avons ensuite un entretien avec les personnes que l’on évalue, puis elles sont accompagnées, on leur apprend notamment quelques trucs utiles de repérage. Il ne s’agit pas d’en faire des observateurs de la vie sociale de leurs voisins, mais des observateurs des biens » ajoute Thierry Mailles. Sur Pujols, moins d’une dizaine de personnes deviendraient « voisins vigilants » pour quadriller deux zones : le plateau de Lacassagne et l’avenue Saint-Antoine. « Nous n’avons pas besoin de beaucoup de monde. Il ne s’agit pas de créer une milice qui patrouille dans les rues ou intervient à la place de la police »  poursuit le sous-préfet.
Ce dernier est un habitué du protocole puisqu’il l’avait mis en place lors de sa dernière affectation dans la Marne. « Et il semble que c’est efficace puisque nous avons constaté une baisse de 40% des faits d’incivilité et des cambriolages  sur les communes qui arboraient le panneau « voisins vigilants » à leurs entrées ».
L’approbation du protocole « Voisins vigilants » passera en conseil municipal le 22 mars prochain pour une mise en place espérée fin avril.

Annabel Perrin

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés