La dernière séance en questions


Voilà, c’est fini. Au lendemain des élections du mois de mars, les élus siégeront au sein du nouveau Conseil départemental. En attendant, l’ultime séance qui s’est tenue lundi dernier a permis de répondre à plusieurs questions que l’on aurait pu se poser sur l’assemblée départementale… Ou pas.

L’émotion était-elle présente ?
Sur les quarante élus actuellement présents, vingt se représentent. C’était donc la dernière séance pour la moitié du Conseil. Pierre Camani, qui lui repart au combat, n’a pas hésité à parler, dans son discours, de « séance historique » : « C’est la dernière de la mandature certes, mais c’est surtout l’ultime session du Conseil général dans sa forme actuelle ».

Peut-on se clasher ?
Encore oui. Mais dans le feutré. Exemple avec Jacques Bilirit, et lieutenant fidèle de Pierre Camani, qui n’a pas hésité à tancer Alain Merly. « Le micro mérite un peu plus de respect et moins de désinvolture », a lancé le vice-président en réponse à l’intervention de son opposant. Raymond Girardi, également vice-président, a embrayé en comparant les complaintes de l’opposition aux prières de dernières chances « devant le Mur des Lamentations »…

Peut-on être détendu ?
Sans être non plus des boute-en-train (ce qui n’a aucun rapport avec la LGV…), beaucoup d’élus sont « amis mais néanmoins opposants ». Bernard Genestou, l’historique conseiller général de Castelmoron-sur-Lot depuis 1975, a même tutoyé le président ! « Tu m’excuseras mais on se connaît depuis longtemps »… Passons également sur le voyage aux toilettes d’un élu, justement appelé à prendre la parole par le président alors qu’il se trouvait dans les lieux d’aisance, a offert un moment de légèreté à l’assemblée.

Peut-on citer Victor Hugo et Terminator ?
Oui, et c’est Alain Merly, chef de file de l’opposition qui s’y est collé. D’abord en ironisant sur la comparaison effectuée par le président départemental entre le Lot-et-Garonne et la Californie, puis en appelant à une « gouvernance renouvelée » en convoquant les mânes de l’écrivain : « On ne résiste pas à une idée dont le temps est venu ». Ce à quoi aurait pu répondre Pierre « Terminator » Camani avec la célèbre réplique du héros de cinéma : « I’ll be back » (« Je reviendrai »)…

Gauvain Peleau-Barreyre

Les dossiers à l’ordre du jour

Les dossiers à l’ordre du jour lors de la dernière séance portaient sur le développement durable et les orientations budgétaires pour l’année 2015. Le débat d’orientations budgétaires vise à informer l’assemblée départementale de la situation financière et du contexte économique et réglementaire dans lesquels la collectivité évolue. Il préfigure les grandes lignes du projet de Budget primitif qui sera soumis à l’examen et au vote de l’assemblée nouvellement élue après le 29 mars prochain. Quatre grands axes ont été définis par la majorité actuelle :
– pas de hausse de la fiscalité directe
– limitation au strict minimum des dépenses de fonctionnement obligatoires
– un taux d’investissement élevé mais ajusté aux contraintes budgétaires
– un recours à l’emprunt limité.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés