La Foire d’Agen prépare sa révolution


L’avenir de la Foire d’Agen va se jouer dans les prochains jours. Une chose est sûre, le rendez-vous de 2015 sera complètement chamboulé. Quid des prochaines années ? La question arrive un peu tôt, mais il est acquis que la 16e édition changera du tout au tout. Elus, exposants, salariés du Parc expo se réuniront prochainement. Ils formeront un groupe de travail qui se penchera sur le nouveau visage du rendez-vous 2015.

Priorité aux pompiers
Pourquoi un tel changement ? Tout simplement parce que les sapeurs-pompiers viendront en force au Centre des congrès aux mêmes dates que la Foire expo (23-26 septembre). Un événement de prestige et d’une ampleur assez inédite en Lot-et-Garonne. Alors comme le confie le directeur du Parc des expos, Gilles André, « Il ne faut pas se louper pour leur venue, tout doit être parfait ».
De quoi donner corps à la stratégie « tourisme d’affaires » impulsée par l’Agglo et la ville centre. Les quelque 40 000 personnes attendues du 23 au 26 septembre 2015 seront à chouchouter.

Fréquentation qui stagne
Un chiffre qui, comparé aux entrées des précédentes éditions de la Foire, fait envie. 36 000 visiteurs en 2012, moins de 35 000 en 2013 et 2014… La fréquentation se maintient mais reste en deçà des espérances des organisateurs et des exposants. Yannick Ghibaudo, gérant de la quincaillerie éponyme, a « quinze ans de foire » derrière lui. Il fait partie de ces exposants qui ne s’étaient pas gênés de faire remarquer, parfois vertement, que le rendez-vous agenais n’était plus ce qu’il était… « Notre présence dépendra de la formule choisie. Une foire plus courte ne nous arrange pas car nous avons une semaine d’installation et si elle est reculée, pour notre activité de chauffagiste, ça va être compliqué. »

Plus courte, nouvelle date…
Si une disparition n’est pas à l’ordre du jour, Laurence Maïoroff adjointe agenaise au Tourisme et à la Culture, réitère son attachement à la « vitrine économique et commerciale de la ville et du département », quelques pistes sont à l’étude. En premier lieu il apparaît comme acquis de trouver de nouvelles dates. De même, la formule des « deux fois quatre jours » sera revue. Une Foire plus courte, ramassée sur un week-end pourrait faire son arrivée. L’innovation, qui était le mot d’ordre de l’édition 2014, ne sera jamais autant d’actualité pour le groupe de travail…

Gauvain Peleau-Barreyre

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés