La foire se fait breizh


«Depuis l’an dernier, nous avons décidé de mettre en avant une région à forte identité culturelle. Après le Pays basque, nous avons invité la Bretagne  ». Pour l’édition 2015, la foire de Villeneuve-sur-Lot prend des airs de Finistère et Côtes d’Armor, et ce dès ce vendredi. Jean-Paul Cianfarani, organisateur, renouvelle donc la formule inaugurée l’an passé et qui avait attiré 7 000 visiteurs : « On connaît parfois mieux les pays étrangers que nos propres territoires. Nous donnons l’occasion aux Villeneuvois d’en découvrir une partie tout en ne se déplaçant pas ».
Ainsi, l’espace du village breton accueille une soixantaine d’invités, entre exposants, intervenants et artistes musiciens. Artisanat, gastronomie et musique celtique seront largement présents dans les allées du parc des expositions : « Tous les produits à déguster sont présentés par ceux qui les fabriquent », explique Jean-Paul Cianfarani. Huîtres, charcuterie ou pâtisserie traditionnelles, vêtements marins seront sur les stands. Des animations sont également prévues avec une initiation aux danses bretonnes ou la présentation de costumes traditionnels : « Nouveauté sur la foire, une démonstration culinaire se déroulera le samedi après-midi sur trois heures » ajoute l’organisateur.

Autres nouveautés
Les concerts seront dans le ton avec deux groupes bretons programmés les vendredi et samedi soirs : « Les marins d’Iroise ont une carrière internationale. Nous avons voulu des artistes de qualité  » explique Jean-Paul Cianfarani. Ils se produiront sur scène dans l’espace restaurant breton, dénommé le Phare. A l’espace bar, ce sera Darvey qui mettra l’ambiance.
Mais la Bretagne n’est pas la seule innovation pour cette année. Parmi les 130 exposants présents, 25% d’entre eux sont nouveaux sur la manifestation et un nouvel espace fait son entrée : « Un pôle spiritualité et bien-être qui s’ajoute aux autres, autour de l’homéopathie, du magnétisme… »
Sur les espaces restauration, un nouveau venu original vient poser ses arômes. Dans un esprit médiéval, Denis, maître-brocher, va proposer des viandes cuites au feu de bois durant quatre heures : « Il vient créer de grands brasiers pour ses broches dès quatre heures du matin pour faire cuire jambons et cuissots de veau lentement ».
La foire prend également des allures écologiques avec la découverte du vélo électrique sur un parcours qui lui est dédié. Une piste de quad pour adultes est également installée, tout comme un practice de golf : « Pour ces trois jours de foire, nous gardons un objectif raisonnable de 10 000 visiteurs  » conclut Jean-Paul Cianfarani.

Annabel Perrin

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés