Multiplexe // La fréquentation tourne un peu au ralenti


Le multiplexe a accueilli 200 000 spectateurs en six mois.

Le ralenti… Une technique du septième art que les cinéphiles apprécient… Mais pas les exploitants de Cap Cinéma. Surtout quand ça touche la fréquentation de leur dernier né, le multiplexe de la place du Pin. « Nous avons enregistré 200 000 entrées en six mois, explique le directeur des lieux, Yan Douady, au Carnot pour notre meilleure année, on était à 247 000. »
Les chiffres accusent un peu de retard sur les temps de passage prévus, soit 400 000 spectateurs par an, mais le directeur se veut rassurant. « Disons que c’est un bilan encourageant qui demande à être confirmé dès 2015 ».

Le succès des événementiels
Plusieurs raisons expliquent cet optimisme, certes mesuré. L’année n’est pas encore finie. Si les blockbusters de l’été, ces films au budget aussi gros que la masse de spectateurs drainée, sont de qualité, le public devrait répondre présent. Ensuite parce que le cinéma flambant neuf est un outil haut de gamme qui recueille les louanges des clients.
Tout cela sans compter les événementiels, avant-premières, soirées spéciales, qui affichent complet. Tout comme les concerts d’All that Jazz qui attirent un public nombreux et fidèle qui n’hésite pas à prendre sa voiture pour venir sur place…

Se développer sur l’Agglo
Au contraire des Agenais et de leurs concitoyens de l’Agglo. A titre d’exemple, 5% des clients sont des Villeneuvois, et seulement 2% des Boétiens… Sans oublier les Néracais, et même les 4% de Gersois ou Tarn-et-Garonnais.
La faute principalement à l’organisation du stationnement. En effet, le parking de la gare, situé à 5 minutes à pied, avait été aménagé par la municipalité pour servir de base arrière aux spectateurs véhiculés. Un système qui n’avait pas convaincu pleinement le grand patron de Cap Cinéma et qui tarde à rentrer dans les moeurs des Agenais. « Mais une fois qu’ils ont compris le fonctionnement du stationnement gratuit à la gare, ils reviennent », assure-t-on au cinéma.

Gauvain Peleau-Barreyre

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire

* Champs Requis
Votre E-Mail ne sera pas publié.
Votre commentaire doit être validé par un administrateur avant d'apparaître.