La galaxie Juppé en Lot-et-Garonne


Les sûrs

Emilien Roso (photo), maire LR, sera le responsable du comité de soutien. Muriel Boulmier, UDI et maire-adjointe, sera numéro 2. Enfin Bernard Lusset, lui aussi maire-adjoint, avait fondé le comité en Agenais. Ces trois-là forment la base du système Juppé chez les élus lot-et-garonnais. D’autres élus sont à la tête de comités locaux, comme Jacques Borderie à Sainte-Livrade ou une suppléante conseillère départementale à Marmande.

En embuscade

C’est dans cette catégorie que l’on retrouve, au choix, les prudents ou les indécis. Les maires des grandes villes, Agen ou Marmande, ne veulent pas se déclarer ouvertement, afin de « respecter le calendrier démocratique ». Jean Dionis et Daniel Benquet (photo) ont beau avoir fait leur choix, ou peu s’en faut, en privé, la déclaration publique de soutien inconditionnel attendra. Plus épineux, le cas des responsables Les Républicains. Actuellement en poste, Jean-Louis Costes, le président LR 47, est sur le droit de réserve. Même si les accointances avec son homologue bordelais sont connues. 

Les contres

Qu’ils soient à des années-lumières de la ligne Juppé comme le maire LR de Colayrac Saint-Cirq et conseiller communautaire Pascal de Sermet ou qu’ils soutiennent des candidats différents à la primaire, ils ne sont pas « pour l’instant » derrière le favori des sondages. Corinne Griffond, soutien de Bruno Le Maire, sera quand même présente ce soir au skating, au nom du respect républicain. Bruno Dubos (photo), chef du MoDem 47, n’a pas prévu d’y assister, rappelant que Jean Lassalle « reste populaire » chez les adhérents du parti.

Et à gauche ?

Primaire ouverte oblige, tous ceux qui veulent voter pour la désignation du candidat de la droite pourront le faire. Peut-on imaginer des citoyens engagés à gauche se déplacer pour faire entendre leur voix ? Une responsable du PS 47, si elle n’imagine pas un seul de ses adhérents aller voter, voit d’un mauvais oeil la victoire du voisin girondin. « J’ai peur qu’il attire une partie des votes de gauche, explique-t-elle, pour nous, le meilleur candidat à droite est celui qui la ferait perdre, comme par exemple Nicolas Sarkozy ! »

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés