La jeunesse voit la ville en rose


Attention de ne pas s’y tromper. Les sourires sont de mise mais ils auraient préféré ne plus être là. « Si la gauche l’avait emporté aux élections municipales, nous ne serions plus là », avoue Pierre Dupont. Oui mais voilà, la défaite au premier tour du candidat Emmanuel Eyssalet a remis au goût du jour l’association de gauche Agen Demain et la nécessité de renouveler la structure pour offrir une nouvelle voix à l’opposition.

Vigilance sur les projets en cours
« Nous sommes de gauche, nous n’avons pas à rougir de nos valeurs, reprend Pierre Dupont, Agen Demain doit être force de proposition, un lieu d’écoute, de débats et d’échanges constructifs. » C’est par cette déclaration de foi que Pierre Dupont a placé sa présidence. Âgé de 30 ans, ancien pilier des Jeunes socialistes et de l’équipe de campagne  qui s’est inclinée devant celle du maire sortant, cet adjoint de direction au sein des Montreurs d’Images compte bien être l’épine dans le pied de Jean Dionis. « Nous allons être vigilants sur les chantiers de la mandature, prévient ce dernier, comme sur la mutualisation des services de l’Agglo et de la ville, sur les assises de la culture ou encore sur la question des majeurs protégés. »

Jeunesse et expérience
Autant dire qu’après tout le programme de la majorité actuelle fera l’objet d’une veille active de la part d’Agen Demain. Pour ce faire, le président est entouré d’une équipe renouvelée, issue en grande partie de la liste d’Emmanuel Eyssalet. « Notre bureau et notre conseil d’administration sont un mélange d’expérience et de jeunesse », estime Stéphanie Gaubert, 22 ans, et secrétaire de l’association. Les élus ou anciens édiles se font une place (Cathy Pitous, Sandrine Laffore ou encore Maïté Alonso). Agen Demain est né en 2008, au lendemain de la défaite de l’ancien maire Alain Veyret et a connu trois présidents avant Pierre Dupont (Laurent Bruneau, Jean-Marie Houdusse, Yon Garay). L’association interpellera les Agenais lors de réunions publiques et d’actes militants. La rose aux dents.

Gauvain Peleau-Barreyre

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire

* Champs Requis
Votre E-Mail ne sera pas publié.
Votre commentaire doit être validé par un administrateur avant d'apparaître.