La mutualisation en marche


C’était bien le gros dossier de ce conseil municipal… Le schéma de mutualisation des services entre ville et agglomération était présenté aux élus, ce mercredi soir. Un schéma qui n’était pas soumis au vote mais qui présentait déjà l’ensemble des pistes et objectifs qui devraient être mis en marche après vote au début de l’année prochaine.

Les services concernés
L’objectif premier est de réduire la masse salariale en regroupant des compétences qui sont en doublon entre ville et agglomération. Les départs à la retraite ne seraient ainsi pas tous remplacés. Actuellement, 1 000 fonctionnaires territoriaux sont employés sur l’agglomération dont 303 à la CAGV et 499 rien qu’à Villeneuve. 150 départs en retraite se profilent sur les cinq prochaines années. Les services les premiers concernés par un regroupement ont été évoqués. Les ressources humaines, l’informatique, les finances, l’atelier mécanique, l’hygiène et prévention, l’entretien du patrimoine et le bureau d’études vont donc voir les compétences de leurs effectifs mises en commun. Dans un premier temps, la mutualisation ne fera faire aucune économie. Le calendrier de la mutualisation se déroule jusqu’en janvier 2018.
Le schéma sera voté au sein du conseil d’agglo et sera soumis à un avis auprès des communes concernées.

Annabel Perrin

Autres dossiers  // 

Révision des tarifs : Le conseil municipal a révisé les tarifs de location des salles et des équipements sportifs. Désormais, trois tarifs différents sont proposés : l’un pour les Villeneuvois, un autre pour les habitants de l’agglomération et enfin le dernier pour les demandes émanant d’habitants hors agglomération. Les tarifs pour les Villeneuvois restent inchangés. De nouveaux créneaux horaires ajoutent également des possibilités de location, notamment en semaine.

Révision du PLU pour les Haras : Le PLU devrait être révisé sur le site des Haras afin de protéger les bâtiments abritant actuellement des services publics, d’un éventuel acheteur. Pour  rappel, le haras national est à vendre.

Ouvertures le dimanche : Les dates d’ouverture des commerces le dimanche, autorisées suite à la loi Macron, ont été fixées par le conseil municipal. Huit dimanches sont autorisés. Le groupe Ecologie les Verts s’est abstenu.

Abstention pour les subventions exceptionnelles : Contre toute attente, l’opposition municipale s’est surtout manifestée concernant les délibérations sur des subventions exceptionnelles accordées à diverses associations pour des manifestations ponctuelles. Par le biais de la voix de Loïc Joly, du parti Les Républicains, ils ont expliqué leur vote par le fait, qu’au vu des finances de la Ville et du budget qui s’annonçait serré en 2016, il convenait de notifier aux associations « dont on ne renie pas le travail énorme pour autant », qu’elles allaient dans le futur devoir faire sans ces subventions exceptionnelles.

Demande de sécurité dans les écoles : Les Républicains, toujours par la voix d’Eric Joly, ont réclamé des mesures de sécurité post attentats et suggéré l’installation de barrières. Le maire, Patrick Cassany, a répondu que des mesures avaient été prises dans le cadre de Vigipirate, comme des effectifs de police renforcés aux abords des écoles et collèges et l’interdiction aux adultes de pénétrer dans les établissements.

Nadine Pinzano remplace Gilles Meillier : Gilles Meillier, conseiller municipal frontiste, avait annoncé sa démission au mois d’octobre dernier « pour cause de vote non constructif de la part de son groupe et en raison de l’absence de leur leader, Etienne Bousquet-Cassagne, siégeant au conseil municipal ». Nadine Pinzano a donc été installé à son siège de conseiller.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés