La police municipale bientôt dotée de revolvers


«C’est vrai qu’en 2014, lors de la campagne des municipales, j’étais contre. Aujourd’hui le contexte a changé ». Patrick Cassany, maire de Villeneuve-sur-Lot, a donc décidé d’armer de revolvers la police municipale : « Dans une situation normale, je reste convaincu qu’il n’est pas nécessaire de le faire. Mais aujourd’hui, on demande aux agents de nouvelles missions, notamment de sécurisation sur les écoles ou lors d’événements particuliers. Aujourd’hui, ils portent des gilets pare-balles… On estime donc que ce sont des cibles potentielles sans leur donner les moyens de se défendre ou même de défendre nos concitoyens ».
C’est donc l’état d’urgence et les derniers événements de Nice qui ont convaincu le maire villeneuvois  d’adhérer à l’armement de la police municipale encouragée par le gouvernement : « La décision ne s’est pas prise en un jour mais est le fruit d’une longue réflexion, cet été, face aux nombreux dispositifs de sécurité que nous avons dû mettre en place ».
Neuf agents sont concernés par le dispositif qui prévoit donc qu’ils portent une arme à feu tout au long de leur service, et non pas uniquement dans le cadre de missions particulières de sécurisation. L’arme ne pourra être bien sûr utilisée que dans un cadre très stricte de légitime défense et ne pas être portée en dehors du service ou ramenée chez le domicile des agents. Les revolvers seront fournis par l’Etat, provenant des stocks de la police nationale.

Formation obligatoire
Les neuf agents devront suivre une formation  au tir de 45 heures, mais également se soumettre à une visite médicale et devant un psychologue. Un suivi sera également mis en place à l’image des policiers nationaux : « Pour l’instant, la mesure est mise en place pour cinq ans » ajoute Patrick Cassany, qui ignore encore quand exactement les revolvers seront dans les mains des policiers municipaux. Le coût pour la ville sera de 13 000 euros en formation et de 1 000 euros pour s’équiper d’une armoire sécurisé pour stocker les armes.
La municipalité de Villeneuve-sur-Lot suit ainsi de quelques jours sa consoeur de Marmande qui a pris une décision identique la semaine dernière.   

Annabel Perrin

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés