La première République rouverte aux piétons ?


Thierry Roland, du magasin de téléphonie Vivre Mobile, a relancé l’idée d’ouvrir, au minimum une fois par semaine, la partie du boulevard de la République comprise entre Jasmin et le marché couvert.

L’idée est partie d’un simple constat. « Je n’ai fait qu’écouter les clients, explique Thierry Roland, gérant de la boutique Vivre Mobile, ils se demandaient pourquoi cette partie du boulevard n’était pas ouverte aux piétons comme un peu plus haut. » Sans le savoir, ces clients mettent les pieds sur un des projets les plus chauds de la mandature actuelle. A savoir continuer la refonte du centre-ville, dont cette artère commerçante agenaise en est le coeur battant.

Un précédent l’année dernière
Et afin de battre le pavé en toute sécurité, plusieurs pistes sont à l’étude. Notamment celle de Thierry Roland, à savoir « ouvrir le boulevard aux piétons une ou deux fois par semaine, le vendredi et le samedi par exemple ». L’idée du commerçant commence même à faire son chemin parmi ses confrères du boulevard. Sans qu’il n’y ait eu forcément concertation en amont. Sylvie Lantin, du magasin Twinset, se montre ouverte aux aménagements. « Peut-être que mettre totalement piéton n’est pas la bonne solution, tempère-t-elle, mais pourquoi ne pas envisager des solutions alternatives comme une semi-piétonnisation ? » Le président de l’association des commerçants, Christophe Fossaert, confirme que cette idée de « test grandeur nature est intéressante ». « Nous n’en avons pas encore parlé avec nos adhérents mais c’est une bonne piste pour commencer. » La prudence du représentant de ce dernier est compréhensible quand on se rappelle que cette même expérience avait été tentée il y a un an quasiment jour pour jour. « Mais ça avait été mal fait, se rappelle Christophe Fossaert, le plan de circulation était à revoir. »

Réunion à la mairie en juillet
De son côté, la municipalité est entrée dans une phase de concertation avec les commerçants des différents quartiers de la ville. L’idée est d’écouter leurs demandes et de les inclure dans le processus de rénovation du coeur de ville. C’est dans ce contexte que la délégation de Jasmin sera reçue à la mairie par l’adjointe en charge des travaux, Clémence Robert. « Nous devons nous voir début juillet pour présenter les projets d’aménagement, mais cette proposition d’ouvrir le boulevard aux piétons quelques jours dans la semaine peut être une solution. »  Un dispositif qui pourrait être testé dès cet été, une manière de marcher sur la République qui conviendrait à tout le monde.

Gauvain Peleau-Barreyre

 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

2 Commentaires

  1. oui pour un boulevard entièrement piéton, toute l’annèe

  2. Il est évident que l’attractivité de la partie piétonnne du boulevard de la République ne peut que rejaillir sur les deux extrémités délaissées : l’une tounée vers Jasmin , l’autre vers le Pin .
    Il faudrait se faire renconter les commerçants des parties concernées avec ceux de la partié déjà piétonne , pour examiner de plus près l’impact que la piétonnisation a pu avoir sur leur chiffre d’affaire .
    Naturellement , le boulevard de la République a vocation a devenir intégralement piéton, pour éviter toute disparité de traitement ; tout en gardant les pénétrantes que sont les cornières , via la place des laitiers et la rue Alsace Loraine , via la rue Belfort .
    Il est urgent d’entreprendre la piétonnisation , sans demi mesure , pour éviter de perdre 10 ans …
    Agen est petite ; les parkings de la rue Garonne et du marché couvert resteront accessibles ; il suffit d’inverser la rue Montesquieu et de conserver l’accés à la rue Voltaire .
    Osons….et marchons!

Laisser un commentaire

* Champs Requis
Votre E-Mail ne sera pas publié.
Votre commentaire doit être validé par un administrateur avant d'apparaître.