L’Agglo passe à l’éclairage public intelligent


1,4 millions d’euros. C’est le montant de la facture annuelle d’éclairage public pour l’Agglomération d’Agen. Un gouffre financier qui risque de s’alourdir encore avec l’augmentation du coût de l’énergie. Désireuse d’économiser quelques deniers et d’honorer son label « Territoire à énergie positive pour la croissance verte », la collectivité a donc décidé de lancer un plan Lumière. « Non pas pour éclairer plus mais pour éclairer mieux », précise Jean-Marc Gilly, maire d’Estillac et vice-président délégué à la Voirie au sein de l’Agglo. Etalé sur dix ans, il prévoit un remplacement progressif des 20 000 points lumineux du territoire, dont la moitié est jugée vétuste. « Le simple fait de passer à la technologie LED permet de réduire la consommation électrique de 50% », explique Jean-Marc Gilly.

Modulation selon les quartiers

Mais l’Agglo souhaite aller plus loin. Les nouvelles installations permettent en effet de « moduler » l’éclairage selon les besoins réels. Des expérimentations seront ainsi menées sur sept sites pilotes (voir ci-dessous), censés représenter toutes les typologies de voies, entre novembre et janvier prochain. Sur chaque site, en plus du nouvel équipement, un scénario différent sera joué toutes les deux semaines : baisse de l’intensité lumineuse, coupure totale durant certaines tranches horaires, ou encore détection de présence. La collectivité se basera ensuite sur des relevés chiffrés et des enquêtes de satisfaction afin de déceler la solution la plus adaptée à chaque situation. « Il faut savoir que la diminution de l’éclairage n’a aucune incidence sur la sécurité d’un quartier », assure au passage Jean-Marc Gilly.
Une enveloppe de 500 000 euros a été allouée par le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie pour ce test grandeur nature avant l’extension au 31 communes de l’Agglomération. « La rénovation complète du parc de candélabres peut sembler coûteuse mais elle sera largement amortie par les économies réalisées. Dans certaines communes elles ont été de 65 à 68% », détaille Frédéric Alno, directeur des services techniques. Avec une facture moyenne d’éclairage public de 14 euros par an et par habitant contre 9,3 au niveau national, l’Agenais peut certainement espérer une belle progression en la matière.

Dimitri Laleuf

Les sept sites pilotes : Le Passage : rue André-Malraux – Estillac : RD656 route de Nérac – Cuq : centre-bourg – Boé : rue Chevalier de Vivens – Agen : rue Poton de Xaintrailles  ; parc Jayan ; place Esquirol

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés