Lamothe-Magnac : Quelles enseignes pour 2015 ?


L’année prochaine, les clients du parc O’Green devraient voir l’arrivée de nouvelles enseignes. Les noms de Kiabi, C&A, Courir ou encore Chausséa seraient sur les rangs pour s’implanter sur la zone d’activité ageno-boétienne.
Les promoteurs du site, les groupes GiFi et Frey, rencontreront les élus concernés, Jean Dionis en tant que président de l’Agglomération d’Agen, et Christian Dézalos, maire de Boé, le 18 décembre prochain pour évoquer ces dossiers.

Boé et Lamothe sont pour
Et les discussions promettent d’être serrées. D’un côté, les commerçants installés sur la zone de Lamothe-Magnac verraient d’un très bon oeil la venue de ces poids-lourds du secteur. Eux qui se désespèrent de voir encore des locaux vides. Et, à les croire, les emplacements seraient déjà tout trouver. Kiabi sur l’un des grands modules situés à côté de Boulanger, Chausséa et Courir de l’autre côté entre Passage Bleu et Décovie. De quoi amener du flux sur une zone qui en manque, selon les intéressés.
Renfort dans ce dossier, le maire de Boé, par ailleurs vice-président à l’Agglomération, Christian Dézalos. L’élu ne cache pas son envie de voir débarquer ces marques. « Kiabi est un vieux sujet, argue-t-il, et moi j’ai toujours plaidé pour son installation. Ce sera une locomotive, une force d’attraction supplémentaire pour la zone. En plus ce sont des marques qui ne s’installent que dans les périphéries des villes. »

Commerçants agenais contre
Alors voilà, l’affaire est pliée. Les consommateurs disposeront de plus de choix pour faire leurs emplettes ? Que nenni ! Car si les promoteurs prennent le soin de rencontrer les élus avant chaque implantation, c’est que l’ouverture de commerces à Lamothe-Magnac est on ne peut plus sensible. Il existe même un « gentlemen’s agreement » entre ces derniers et les élus pour ne pas ouvrir de commerces dédiés à l’équipement de la personne ou culturel. Le tout pour protéger les adresses du centre-ville agenais. Jean Dionis, qui a troqué sa casquette de président de l’Agglo pour celle de maire, est inflexible : « Je m’opposerai à toute implantation de commerces de vêtements ». Ce serait même un cas de « casus belli » selon le maire qu’une telle ouverture.
Ce à quoi les commerçants du centre-ville ne peuvent qu’applaudir. Christophe Foassaert, président de l’Union des commerçants, tient à faire respecter la règle tacite. « On nous a confirmé la semaine dernière qu’il n’y aurait pas d’ouverture de Kiabi ou autre. Nous sommes vigilants et farouchement opposés à ces installations. D’ailleurs il y  a assez de commerces là-bas, si ça pouvait s’arrêter là, ça nous irait très bien. »

Gauvain Peleau-Barreyre

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés