« L’apprentissage, c’est pas la honte ! »


Il n’existe pas encore de filière « redorage de blason » mais les personnels de la Chambre des métiers s’en chargent très bien. Alors que la structure consulaire inaugure depuis le début du mois ses portes ouvertes, elle met tout en oeuvre pour « changer l’image de l’apprentissage ». « L’apprentissage c’est pas la honte !, s’insurge Carole Gazeau, responsable de la communication, des fois les parents n’osent même pas dire que leurs enfants choisissent cette voie… » Et pourtant, les chiffres sont là. De ceux qui font mouche à l’heure du chômage de masse et de la galère qui semble coller aux basques des plus jeunes. Avec 80% de diplômés et 77% qui trouvent un boulot après leurs études, la Chambre des métiers dispose d’un CV attirant. Surtout que plusieurs aides et subventions sont mises à disposition des élèves pour financer le transport, l’hébergement ou le permis de conduire…

L’automobile pour le CDI, la boucherie pour le salaire
Autant de dispositions, couplées aux communications gouvernementales, qui expliquent un certain rebond pour les effectifs. « Nous sommes la Chambre des métiers qui a la plus forte progression en Aquitaine avec 746 apprentis au 1er janvier 2016, soit une hausse de 7,4% », explique Marianick Mallet, directrice du CFA.
Une progression dont profitent inégalement les différentes filières. Au nombre de cinq en Lot-et-Garonne, l’automobile et ses métiers restent numéro 1 pour espérer décrocher un CDI en fin de formation. A contrario, l’hôtellerie et la restauration, bien qu’ayant le vent en poupe, n’offrent pas les mêmes garanties au niveau de la stabilité. Autre filière disponible en Lot-et-Garonne, la coiffure pâtit d’un contexte économique qui n’offre pas de débouchés. Enfin, sachez que les métiers de bouche, comme la charcuterie et surtout la boucherie, sont en plein boom. « Et les bouchers, y compris dans les grandes surfaces, gagnent de très bons salaires », conclut la directrice.
Pour vous faire une idée, parents et enfants sont attendus dès le samedi 2 avril pour une journée entière portes ouvertes. Les mercredis après-midis (30 mars, 27 avril, 11 mai, 29 juin et 6 juillet) sont aussi consacrés à l’accueil des candidats.

Gauvain Peleau-Barreyre

Chambre des métiers et de l’artisanat, impasse Morère à Agen. 05 53 77 47 77

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés