L’autre course de la poissonnerie Gibaux


Samedi soir, Carine et Laurent Gabory ne fouleront pas les rues de la ville. Mais les tenanciers de la poissonnerie Gibaux garderont quand même un œil attentif sur le chrono. Car une autre course les attend. Celle de l’ouverture des huîtres qui seront offertes aux coureurs à l’arrivée de Tout Agen court à Noël. Entre les leurs et celles du Gueuleton, les soixante douzaines seront allègrement dépassées. Et pour y venir à bout, il faudra réunir des qualités propres au running : vitesse, endurance et abnégation.
« Ça va être notre sprint à nous », résume Carine Gabory. Mais « les derniers véritables poissonniers du centre-ville d’Agen », comme l’affirme Laurent Gabory, sont rompus aux exercices difficiles. « Pour nous, c’est un combat au quotidien de fournir des produits de qualité tout en restant attractifs. Malgré la facilité de certains circuits, on privilégie toujours les poissons de ligne et le sauvage », explique le couple, présent depuis deux décennies au Marché couvert avant de racheter l’enseigne en 2010.
Plus que de simples vendeurs, ce sont de véritables artisans qui ferrailleront demain. Pour la beauté du geste : « Si on s’associe à TACAN, ce n’est pas pour les hypothétiques retombées, c’est vraiment pour faire plaisir. Et puis les huîtres, ça change des quartiers d’orange », plaisante Carine. Pas faux.

Au Marché couvert d’Agen, du mardi au dimanche matin, samedi toute la journée. 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés