Layrac, à 80 minutes de la Fédérale 2 !


Lorsqu’il se retourne vers le passé et voit le chemin accompli par son club, depuis son arrivée à Pénétro il y a cinq ans, l’ancien capitaine et actuel manager sportif layracais, Mathieu de Carli peut parfaitement avoir le sentiment du devoir accompli. Il y trois ans, l’ASL évoluait encore à l’échelon territorial, en Honneur, et aujourd’hui les Layracais sont aux portes de la Fédérale 2, après leur solide succès dimanche dernier lors du 16e de finale aller face à Plouzané (32-13). « Je retiens surtout que c’est notre troisième qualification en trois ans, explique Mathieu de Carli. Cela démontre la régularité de notre équipe mais ce ne doit pas être une finalité car je suis sûr que nous ne sommes pas à l’apogée de ce que l’on peut réaliser. Il y a vraiment quelque chose qui est en train de se construire à l’ASL et il faut que l’on surfe à bloc sur cette dynamique. Tout est réuni cette saison pour rendre le plus belle hommage à notre président défunt, Patrick Manias. On a les joueurs, le public, les dirigeants et les bénévoles pour. Quand tu es entraîneur à Layrac, tu ne te sens pas seul et c’est ça qui est chouette ». Ce dimanche, les bleu et blanc sont l’occasion d’écrire la plus belle page de l’histoire récente du petit club de l’agglomération agenaise en s’offrant une accession en Fédérale 2. « Quand j’avais annoncé cet objectif de montée lors de l’assemblée générale du club en juin dernier, des gens ont ri, certains m’ont pris pour un fou et d’autres pour un orgueilleux, se souvient l’ancien deuxième ligne de devoir. Jusqu’à présent, la saison nous conforte, Eric Bourdeilh et moi, dans notre position de management… »

« Pénétro c’est comme Mayol »

Dimanche dernier, lors du 16e de finale aller joué à domicile, les Layracais ont une nouvelle fois régalé leur fidèle public en s’imposant de 19 points face à des Bretons de Plouzané qui n’avaient connu qu’une seule fois la défaite cette saison et avaient terminé la phase régulière au troisième rang national. En prenant ainsi une réelle option sur la qualification en 8e de finale, les Gascons peuvent plus que jamais envisager une folle accession en Fédérale 2 et ainsi réaliser le rêve de tout un club et de tout un village. « Je le répète, il y a quelque chose qui est en train de se passer ici, insiste le coach des avants de l’ASL. Dimanche dernier, nos adversaires étaient surpris par la ferveur qui règne autour de notre équipe. Pénétro c’est comme Mayol, avec des supporters qui font une haie d’honneur à nos joueurs et leur touchent les épaules avant les matchs. » Ce dimanche, il y aura encore des irréductibles supporters layracais qui rallieront la banlieue de Brest et effectueront 800 kilomètres pour soutenir leurs joueurs. 70% du groupe coaché par Bourdeilh et De Carli est, quant à lui, parti ce vendredi soir en bus et fera escale à mi-chemin, à La Roche-sur-Lyon avant de rallier Plouzané demain matin. « Certains joueurs, qui sont commerçants travaillent et arriveront directement par avion à Brest, c’est une organisation dantesque mais ça rajoute du charme et de la saveur à ce rendez-vous, explique l’ancien joueur du SUA et de Dax. On sait où l’on va et on est prêts pour un immense défi… » Tout un village de moins de 4 000 habitants attend avec impatience le retour de ses héros…  

Simon Galinier

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés