Le boul’ de la République sera piétonnier et en zone 30


Les élus de la majorité réunis lundi dernier en bureau municipal ont tranché. Le sort du boul’ de la République est connu : la piétonnisation sera effective entre Carnot et la place Castex, et une voie entrante de circulation sera conservée entre les places Castex et du Pin. Soit le visage qu’on pu découvrir les Agenais durant la phase d’expérimentation menée entre septembre et octobre. Les réunions de concertation qui ont suivi cette phase de test ont, selon les mots du maire Jean Dionis, « fait considérablement bouger le projet ». Autrement dit, les plaintes des riverains et commerçants concernés par le projet ont poussé les édiles à chercher « le consensus ».

Projet qualitatif et évolutif

Les riverains étaient pour une piétonnisation totale. Réponse de la mairie : « c’est trop cher ». Les commerçants, eux, voulaient un entre deux avec une voie de circulation et des trottoirs élargis. Réponse de la mairie : « la sécurité des piétons ne sera pas assurée ». Reste donc l’option testée. Elle présente le double avantage de créer la fameuse « zone premium », condition nécessaire pour l’accueil de commerces de flux (comme H&M), et de pouvoir être évolutive. « Si les municipalités à venir veulent tout piétonniser, elles n’auront pas beaucoup à investir », précise le maire. Coût du projet en l’état : 3 775 000 euros. Soit une surchage de 575 000 euros due aux mesures correctives. Ces dernières visent à alléger le trafic dans les rues Alsace-Lorraine et Belfort. Dans cette dernière, les navettes  du coeur de ville n’y passeront plus, des chicanes et plateaux seront installés pour casser la vitesse. Enfin la circulation de la rue Kléber sera inversée pour conserver une voie de délestage.

Un coeur de ville réinventé

Ce projet baptisé Agen Coeur Battant 2 vise à redéfinir le coeur de ville, qui se lovera entre les Laitiers, les Cornières, et le boul’ de la République jusque dans sa partie est.
Les élus, de tous bords cette fois-ci, se prononceront sur ce projet en conseil municipal lundi prochain. Si vote favorable, les travaux devraient débuter à l’été 2016 pour une livraison au printemps 2017.

Gauvain Peleau-Barreyre

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés