Le noyau local du Pruneau Show


Depuis maintenant plus de dix ans, le Grand Pruneau Show (GPS) est inscrit dans le calendrier des incontournables de l’Agenais et du département. Une « vache sacrée » qui a pourtant tangué ces derniers mois. Formule, gratuité ou durée auraient pu être remises en question à la faveur du chamboule-tout des Assises de la culture. Au final, le GPS garde le cap, histoire de ne pas déboussoler les quelque 80 000 visiteurs qui se pressent chaque année fin août. C’est au niveau du financement que le maire et chef d’orchestre, Jean Dionis du Séjour, compte faire bouger les choses. Présent cette année à Garorock, il s’est montré séduit par la capacité du festival marmandais a attiré les privés : « Il faudra s’inspirer de Garorock qui sait faire venir les partenaires privés et les mécènes ». Même si Agen se débrouille tout de même pour réduire le poids sur les comptes publics. Cette année un quart des 400 000 euros que coûte l’événement provient de privés.

Artistes locaux en pointe
Assez parlé argent, place à la musique. Laurence Maïoroff, adjointe à la Culture, a donc dévoilé les noms des artistes qui accompagneront les têtes d’affiche. Et là, c’est le local en force ! Yan Douady, qui vient de sortir son premier album, aura la lourde tâche de chauffer la scène pour Bénabar, vendredi 28. L’Agenais, qui s’est déjà produit devant son public, viendra présenter les chansons tirées des « Aventures rapides » où des choeurs d’enfants viendront l’épauler. Une façon de découvrir l’univers intime et mélodique du régional de l’étape.
Le lendemain, place à A.A. Le groupe est le nouveau projet de Pierrot de Code K que les amoureux de pop/rock aux accords planants connaissent bien. Pour ce nouveau projet, c’est Léo des Shelters, autre combo 100% agenais, qui se colle au chant. Ils précéderont, le samedi 29 août, le duo toulousain Cats on Tree. Enfin, Daniel Guichard clôturera la onzième édition le dimanche 30 août.
Pour assurer une animation tout au long des trois jours, plusieurs compagnies d’arts de rue arpenteront le boul’ piéton, rebaptisé boulevard du Pruneau pour l’occasion. La dégustation de prunes séchées sera de la partie, tout comme le marché gourmand qui sera situé non loin de là dans la rue des Cornières. Un concours de photos ouvert aux amateurs proposera de récompenser les plus beaux clichés catégories selfie, artistes et événement.

Gauvain Peleau-Barreyre

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés