Le Supercross prêt pour le grand show


« Ce serait vraiment génial de pouvoir gagner à domicile devant toute la famille » Anthony Bourdon.

Des motos, des bosses et de la terre pour un très grand show, c’est la recette du Supercross d’Estillac qui vivra cette année sa troisième édition. Les deux précédentes avaient tenu leurs promesses. Mais Cédric Lucas, l’organisateur et président du moto-club Ride for Fun, voit toujours plus grand. Lui-même ancien pilote, il a largement revu et corrigé ce tracé de 450 mètres de long établi sur 6 lignes droites. « J’ai intégré de nouveaux éléments techniques parmi lesquels un mur inspiré de ce qui se fait aux États-Unis et j’ai réorienté le saut d’arrivée pour lui donner plus de volume et le rapprocher du public », détaille-t-il. Quant au plateau des pilotes, il sera particulièrement relevé. Figure de proue de cet événement, le quintuple champion de France Fabien Izoird, deux fois deuxième à Estillac, se réjouit de lancer la saison de Supercross dans l’agglomération agenaise : « La piste a l’air vraiment très intéressante avec beaucoup de changements. La météo semble être de notre côté, et la concurrence s’annonce comme la plus homogène depuis au moins cinq ans. On a tous hâte d’en découdre ». Même sentiment pour le régional de l’étape, Anthony Bourdon.

Le jeune homme de 16 ans défendra son statut de favori dans la catégorie 125 Freegun Junior Cup, qui fait son apparition dans le programme estillacais. « Ce serait vraiment génial de pouvoir gagner à domicile devant toute la famille », glisse le résident de Saint-Pierre-de-Clairac, timide dans la vie, mais pas quand il est en selle.

Pour les initiés, tous les ingrédients sont là pour une grande soirée. Mais Cédric Lucas ne cherche pas à attirer que les puristes du genre. « On dépasse le cadre sportif pour tendre vers le spectacle grand public. Le circuit est tracé sur un espace réduit afin que tout le monde puisse voir ce qu’il se passe. Tout est concentré en une arène pour faire monter l’ambiance. La participation du public est d’ailleurs très importante », confie-t-il. En supercross, les manches sont courtes et nombreuses afin de préserver un maximum d’intensité. Et pour animer les interludes, l’organisation a prévu plusieurs démonstrations de « freestyle ». Là aussi, Cédric Lucas peut se vanter d’avoir réuni un casting de premier choix. Plusieurs « riders » parmi les tops mondiaux dont l’Américain Nate Adams et le Français Jérémy Rouanet offriront les acrobaties les plus incroyables que l’on peut imaginer sur une moto à une quinzaine de mètres du sol. L’éclairage et la visibilité ont été améliorés pour proposer un véritable spectacle son et lumières. Le tout ponctué par un feu d’artifice. « On attend près de 8 000 spectateurs pour cette soirée », annonce Etienne Devierre, membre de l’organisation. Ladies and gentlemen, voici le Supercross d’Estillac !

Dimitri Laleuf

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés