L’Enap va-t-il rester à Agen ?


Grandira ou grandira pas ? L’École nationale d’administration pénitentiaire devrait accueillir 1 255 élèves supplémentaires dans les années à venir, un recrutement massif en lien avec un plan national sur le pénitentiaire avec, notamment, la construction de 33 nouveaux établissements et 28 quartiers de préparation à la sortie. Alors qu’en 2012, une seule promotion était formée sur le site agenais, désormais, le chiffre est passé à trois… Et le bâtiment commence être un peu étroit pour recevoir la totalité des futurs élèves désirés par le gouvernement. Si l’hypothèse  de construire une seconde Enap en dehors du département a été un temps envisagée, il semble que la piste privilégiée par l’état serait plutôt celui de l’agrandissement de l’école agenaise.
Et ils étaient nombreux les élus locaux en attente, peut-être, d’une annonce faite dans ce sens par le Premier ministre ou le Garde des sceaux. En vain… Mais une petite phrase de Manuel Valls a lancé une vague plutôt optimiste parmi les rangs : « Agen est une option naturelle pour l’extension de l’Enap ». Et d’ajouter l’annonce de 6 millions d’euros d’investissement pour la sécurisation et des infrastructures de formation dès 2017. Pour parler plus concrètement de l’extension du site, le Premier ministre a simplement rappelé qu’une réunion était prévue le 11 octobre entre le ministre de la justice et l’ensemble des élus lot-et-garonnais… Histoire de ne pas griller la politesse d’une annonce à Jean-Jacques Urvoas, qui l’accompagnait ce jeudi.   

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés