Les clichés artistiques du monde carcéral


C’est le fruit d’une collaboration d’un an qui trouve son aboutissement dans les locaux de l’École nationale des agents pénitenciers (ENAP). Le photographe Arnaud Théval a accroché quatre de ses photos dans la cour de l’école qui représentent, de façon artistique, l’expérience vécue par les élèves lors de leur premier stage derrière les barreaux. « Je voulais raconter le choc carcéral, explique le photographe, j’ai travaillé en écoutant ce que les élèves avaient à raconter. »
Le résultat, ce sont quatre clichés, qui mettent en scène les apprentis gardiens, reconvertis le temps d’un shooting en modèles. Sur les photos, les élèves sont masqués par des fourchettes ou des matelas, éléments anodins à l’extérieur mais potentiellement risqués en détention.

Un lieu d’exposition permanent

Le corps de la femme, figé sur papier glacé et qui placarde les cellules ou encore le rituel du sifflet pour appeler ses collègues à l’aide complètent la série.  L’ENAP d’Agen continue d’ouvrir ses portes au monde de l’art et encourage ainsi ses pensionnaires à explorer d’autres domaines. La cour intérieure où sont affichées les photos devient même un lieu d’exposition permanent. Baptisée place du Tigre et du Papillon, ce sanctuaire accueillera diverses manifestations. L’ENAP a conclu également de nombreux partenariats avec les lieux culturels de la ville pour faciliter l’accès au monde de la culture à ses élèves.

Gauvain Peleau-Barreyre

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés