Les « furieux » du télégraphe Chappe gardent la ligne


Alors que les collectivités se sont lancées dans le déploiement d’Internet, il subsiste encore des reliquats d’un très haut débit qui remontent au XIXe siècle. Sur les communes de Prayssas, Bon-Encontre, Colayrac ou Donnefort à Agen des tours du télégraphe Chappe font toujours partie du paysage. « Le télégraphe Chappe est un système de communication qui a été inventé en France en 1834. La ligne qui traversait le Lot-et-Garonne est apparue en 1844, explique Jean-Pierre Volatron de la Fédération nationale des associations de personnel de La Poste et de France Télécom. Avant une information entre Agen et Paris mettait cinq jours, avec Chappe 1h30. »

Six tours encore debout
Au total, ce sont douze édifices qui parsemaient la campagne du département entre Bordeaux et Toulouse. Six sont encore debout aujourd’hui. Un record en France. De mémoire de chercheur, Jean-Pierre Volatron n’a pas d’autre exemple de territoire où les vestiges Chappe tiennent aussi bien le choc. « Il y a plusieurs raisons qui expliquent cela, notamment parce que le département est à dominante rurale donc l’urbanisation n’a pas fait disparaître ce patrimoine et puis les propriétaires se faisaient dédommager pour construire sur leurs terres. »
La transmission se faisait à vue. Le guetteur en charge d’une tour relayait le message de son voisin en orientant les mâts sur le toit qui, selon leurs dispositions, indiquaient une phrase codée. L’opération se répétait tous les 10 km et la dépêche était ainsi acheminée jusqu’à sa retranscription.
Ces premières antennes relais marquent le début de la télécommunication moderne. Mais elles furent vite remplacées par des systèmes plus perfectionnés.

Communauté active de fans
Mais les fous de patrimoine ont de la mémoire. Les « Chappistes » forment une communauté active qui s’attelle à la défense et à la promotion de ce patrimoine. « Il y a des chappistes de base, des intéressés et des furieux », ajoute Laurent Hubert de l’association des Amis des moulins de Lot-et-Garonne qui a participé à l’élaboration des expositions qui auront lieu ce week-end à Agen. Jean-Pierre Volatron fait partie de la dernière catégorie. Il a d’ailleurs sorti un livre sur le sujet, fruit des années de recherches sur le territoire.
C’est à l’occasion de la sortie de son ouvrage, et des 170 ans du système, que ce patrimoine lot-et-garonnais sera à la fête les samedi 31 mai et dimanche 1er juin à Agen.

Gauvain Peleau-Barreyre

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Un Commentaire

  1. Chappe a inventé le télégraphe aérien (optique) vers 1794. Voir article de Wikipedia.
    En 1837, il y eut des modifications (modèle Flocon).
    Le télégraphe aérien prend fin en France en 1854 et 1860 en Algérie, pour être remplacé par le télégraphe électrique.
    1834 est, je suppose, la date de la mise en service du télégraphe aérien dans le département du Lot-et-Garonne.

    Bernard Langellier

Laisser un commentaire

* Champs Requis
Votre E-Mail ne sera pas publié.
Votre commentaire doit être validé par un administrateur avant d'apparaître.