Les mariés ne seront plus à la noce


«Ce qu’il s’est passé est inacceptable et inadmissible », a déclaré Jean Dionis du Séjour. Dans le viseur du premier magistrat, les événements « dangereux » qui ont suivi un mariage célébré à la mairie d’Agen le samedi 26 septembre dernier. Moins d’une semaine après, le maire annonce un « durcissement de la charte de bonne conduite » que les futurs époux devront impérativement signer avant de convoler. Adopter un comportement responsable ou ne pas utiliser son klaxon font partie des mesures censées « responsabiliser les mariés et leurs familles ».
Il faut dire que les noceurs avaient fait fort. Motos, quads et bolides surpuissants avaient transformé la partie du boulevard de la République située entre Jasmin et les Laitiers en un circuit de course. Un rodéo en plein jour auquel les Agenais ont assisté… Mais pas les forces de l’ordre, mobilisées par la cérémonie de clôture du Congrès des pompiers.
« Mais nous allons sévir, nous en avons les moyens et nous allons les mettre en oeuvre », martèle Jean Dionis. C’est ainsi qu’après visionnage des bandes de vidéosurveillance, quatre contraventions de 135€ (la plus élevée) ont été dressées à l’encontre des conducteurs indélicats pour « entrave à la circulation des usagers ». Un cinquième qui avait loué une voiture pour l’occasion est en cours d’identification. Les familles des mariés seront convoquées en mairie pour leur expliquer les sanctions encourues. Enfin, la police nationale a saisi les bandes vidéos pour relever les infractions.

Gauvain Peleau-Barreyre

« Des courses-poursuites comme à la télé »

Suite au visionnage des images des caméras de surveillance, le maire et ses adjoints ont été « choqués » par les scènes captées. On y voit « deux véhicules qui font la course et qui se percutent presque, en plus un samedi quand les familles sortent pour se promener et faire leurs courses » ou encore un « papy qui se met au milieu de la route avec son vélo », une situation qui aurait pu largement « dégénérer en bagarre générale », explique-t-on à la mairie.
Sur Internet, la nouvelle d’un rodéo urbain et hors de contrôle s’est répandue en temps réel. Ainsi sur les réseaux sociaux les Agenais fustigeaient le comportement « meurtrier » des conducteurs ou des scènes de « courses-poursuites comme à la télé américaine ».
Au total, c’est un cortège d’une cinquantaine de véhicules qui a semé la panique pendant une partie de l’après-midi.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés