Les matchs du week-end


Ligue d’Aquitaine //  SU Agen – Biscarrosse Olympique  –  Samedi 1er novembre à 20h

Les Agenais de l’entraîneur Nicodème Boucher ne sont pas dans les meilleures dispositions avant d’affronter les Biscarrossais en championnat. Une élimination difficile en coupe d’Aquitaine est venue perturber un groupe assurément dans le doute depuis plusieurs semaines. A Mourenx, un adversaire hiérarchiquement inférieur sur le papier (PH), les Suavistes ont vite compris que l’après-midi serait très pénible suite à l’expulsion de Jeff Adami (10e). Au final, un revers 2 à 0 amer et surtout la perte d’un élément expérimenté avant la rencontre de demain soir, déjà vitale pour les protégés du président Jean-Michel Maurin. En effet, les Landais de son homologue Stéphane Garnier peinent à trouver la bonne carburation dans l’élite régionale, une douzième place au général, très loin des ambitions légitimes de début de saison. Les visiteurs ne feront pas d’état d’âme et se déplaceront pour empocher les quatre points de la victoire, une défaite qui enfoncerait encore plus les résidents de la rue de Lille dans le bas fond du classement. Une dernière place qui colle comme un vilain sparadrap aux doigts des Lot-et-Garonnais.

Poule C //  Mérignac Arlac 2 – EBBE  //  Dimanche 3 novembre à 13h30

Ne pas se fier au classement, la jeune formation de Michel Fonseca devra faire bien attention de ne pas croire que la rencontre est gagnée avant d’être disputée. Certes, les réservistes girondins ferment la marche dans la poule C de promotion d’honneur, quatre défaites au général en autant de rencontres, mais une grande méfiance s’impose car la bête blessée peut encore mordre. Une mise en garde que l’entraîneur boétien a rabâché tout au long de la semaine. En lever de rideau au stade Cruchon, les protégés du président Pascal Verstraete s’évertueront à être sérieux et s’appuieront sur l’homme en forme du moment, Jim Allevinah pour faire la différence (il reste l’auteur d’un triple lors du 3-3 contre Lormont lors de la dernière journée). Il ne faudra pas être présomptueux et condescendant car la réserve des Écureuils drivée par l’expérimenté Eric Samité n’attendra qu’un excès de confiance exacerbé des jeunes pousses « Vert et Blanc » pour les punir vertement.

Poule C // FCV Lot Villeneuve – Coqs Rouges Bordeaux  // Dimanche 3 novembre à 15h30

Qui arrêtera les garçons de Jean-Luc Lefloch ? Telle est la question que beaucoup de formations de la division doivent se poser à la faveur de quinze jours qui viennent de marquer les esprits : une victoire probante en championnat sur l’herbe du leader invaincu de l’époque, le FC Estuaire Haute Gironde (1-3), puis la semaine dernière en faisant chuter les Girondins de Blanquefort, pensionnaire de DHR (3-2) en coupe d’Aquitaine. De cette période prolixe, la bande de la présidente Elisabeth Simon doit s’en référer pour continuer à occuper les premiers rôles dans ce championnat. Actuels dauphin du Stade Saint-Médardais, les résidents de la Myre-Mory doivent obligatoirement s’imposer pour rêver en grand, une victoire largement dans les cordes des locaux à la vue de la forme olympique du moment.

Promotion de ligue – Poule A //  Cazaux Olympique – Nérac FC  //  Samedi 2 novembre à 15h30

Les garçons du président girondin Bruno Colas-Larriba découvrent la promotion de ligue et l’acclimatation ne se fait pas sans quelques heurts. Avant-derniers à l’aube de recevoir les Néracais, les Cazausois aimeraient bien inscrire une première victoire à leur tableau de marche dans ce championnat (11e, 5 pts). Pour les hommes du président Philippe Brunet, la donne est différente. Auteurs d’un départ tonitruant (trois matches, trois succès), ils se sont faits surprendre à domicile lors de la quatrième journée. Un revers face au FC Gironde-La Reole qui les a faits reculer au classement (4e, 13 pts). Loin d’être abattus, les visiteurs entendent retrouver la pleine capacité de leurs moyens pour aller cueillir les fruits lors de ce déplacement qu’ils espèrent des plus fructueux.

Première Division – Poule Unique //

  FC Bias – FCV Lot Villeneuve 2  // Samedi 1er novembre à 20h

Les deux formations suivent depuis le début de la saison une trajectoire identique avec, à la veille de la sixième journée, un bilan comptable semblable (2 victoires, un nul et deux défaites). Sur la forme du moment, avantage aux réservistes villeneuvois (6e, 12 pts) qui ont étrillé les Castillonnais 6 à 0 il y a quinze jours tandis que le FC Bias (7e, 12 pts) s’inclinait lourdement contre Colayrac, 6 à 1. Une déroute qui inquiète car les hommes du président René Aït Chalal ne s’attendaient pas à un démarrage aussi poussif et une qualité de football produite aussi médiocre. Certes, certaines équipes ne combattent pas dans la même catégorie, les Biassais ont pu le constater au stade Jean-Pierre Séménadisse mais un écart aussi important dans le jeu semble vraiment difficile à combler. Il est encore grand temps de réagir, dès demain soir au stade de « Loustalet », le derby aura grande saveur car il décidera d’un avenir radieux ou sombre pour l’un ou l’autre des belligérants.

 Confluent Foot 47 – Agen FC  // Dimanche 2 novembre à 15h
Très mal loties en championnat les deux équipes se débattent dans le fond du classement de l’élite départementale. Dominés lors de la précédente journée à la maison, les hommes de l’entraîneur Claudio Ferreira (13e, 6 pts) ont combattu vaillamment face à la seconde réserve marmandaise (3-4) mais ne sont pas arrivés à inverser la tendance dans les dernières minutes pour récompenser la débauche d’énergie importante fournie. Dans le même temps, au stade Jacques Queyreur, les Afécistes n’arrivaient pas à trouver la clé pour battre des Daussois accrocheurs (0-1), un revers qui plonge les protégés du président Aïssa Douïri dans un profond désarroi (12e, 6 pts). Une rencontre vitale en perspective au vélodrome de Damazan où la troupe du président Jean-Michel Sartori espère inscrire sa première victoire en championnat de la saison.
 Miramont-Lavergne AS –  Miramont-Lavergne AS -FC Pont-du-Casse-Foulayronnes  // Dimanche 2 novembre à 15h

Les hommes de Guylain Buyoyo et Mounir Lamghari traversent une période de turbulence. Deux défaites de rang, une en championnat à domicile contre un adversaire direct à la montée, Casseneuil (0-1), et l’autre en coupe de Lot-et-Garonne à Sainte-Livrade pas si anecdotique que cela (3-1) du fait de l’ampleur du score, ne poussent pas le staff technique à un optimisme béat. Le déplacement au « Saut du Loup » revêt une importance capitale pour les coéquipiers de David Tortul dans la course à l’accession (5e, 13 pts), les deux places dévolues à la promotion de ligue vont être chères à conquérir car les prétendants sont nombreux. Justement, les locaux se dessinent de plus en plus comme potentiels candidats à l’obtention du fameux sésame (2e, 16 pts). Un départ canon (4 matches, 4 victoires) qui surprend plus d’un observateur averti mais qui, en cas de succès dimanche, ancrera un peu plus les protégés de la présidente Christine Gil comme les favoris numéro un à la montée.

Promotion de Première Division – Poule A //

EBBE 2 – OS Agenais  //  Samedi 1er novembre à 20h

Les réservistes boétiens de Valère Tofan sombrent inexorablement dans les profondeurs du classement. Bons derniers de la poule, les coéquipiers de Rebelo viennent de toucher le fond en perdant en coupe Louis Coué contre les seconds couteaux astaffortais (2-1 après prolongation), évoluant pourtant une division en dessous (D2). Difficile de croire en leur réveil puisque s’annonce devant eux, la visite de l’OS Agenais (9e, 8 pts) qui est en train de se refaire une belle santé au fur et à mesure que les joueurs reprennent la compétition. Intraitables contre l’US Gontaud en coupe 47 (4-0), pourtant invaincu dans son championnat, ils ont démontré à tous qu’ils avaient de la moelle. Un effectif de qualité qui se dessine peu à peu avec le retour de Tony Marchabal, les expérimentés Hakim Bettiche et Jean-Paul Guerrebia, de quoi voir un avenir plus rose.

 Roquefort FC – FC Nérac 2  // dimanche 2 novembre à 15h

Les deux équipes se tiennent en quelques points et la rencontre de dimanche décidera de quelles formations basculera dans le haut du tableau. Pour les coéquipiers de Marc Maurin (8e, 9 pts), il faudra éviter la pale démonstration de dimanche dernier en coupe 47. Sur un terrain, certes difficile, les locaux n’ont pas démontré de grandes vertus et se sont même faits surprendre par de très limités Laugnacais (0-1). Idem pour les réservistes néracais (6e, 10 pts) qui n’ont pas tenu la distance à domicile lors de la quatrième journée, un revers à la maison contre le SC Astaffort (1-3) qui est venu ternir un début de championnat, malgré tout, assez convaincant. Au stade Alain Ransinan, la bande de Miquel fera tout pour remettre les pendules à l’heure et enfin lancer convenablement un exercice qu’ils espèrent aussi bon que la saison précédente.

Franck Albarracin 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés