Les meilleurs tweets de Boucherie Ovalie sur Toulon-Agen


Comme le duel entre Toulon entre Agen risque de tourner à la boucherie, nous avons décidé de solliciter… Boucherie Ovalie. Le site satirique le plus connu du rugby français commente le Top 14 avec un langage fleuri des plus appréciables et des plus appréciés (plus de 55 000 abonnés sur Twitter). Boucherie Ovalie ne fait pas dans la dentelle, mais à la veille d’un match sans véritable enjeu tant l’écart entre les deux équipes semble grand, un peu d’humour ne fait pas de mal. Comme le dit si bien Ovale Masqué, le fondateur du site : « La vie est trop courte pour comprendre le rugby, alors autant en rigoler ». A déguster au second degré…

1#Evènement à Mayol : Toulon reçoit Agen pour une affiche de prestige. D’un côté le RCT, triple champion d’Europe et qui vient d’écraser Clermont sur son terrain, de l’autre le SUA, dont personne n’est au courant qu’il a réussi à accéder au Top 14 cet été. À commencer par ses propres joueurs.

2# Un duel au moins aussi déséquilibré que les présidents des deux clubs, Mourad Boudjellal et Alain Tingaud, qui se lancent chaque semaine dans le concours de la déclaration la plus fracassante possible dans la presse. Mais quand on paye ses joueurs avec des pruneaux et qu’on est dernier du championnat, mieux vaut faire profil bas.

 3# Rendez-vous compte quand même, Ma’a Nonu ! Le monstrueux All Black. Le meilleur trois quart centre du monde. Un Mathieu Bastareaud avec des mains et un cerveau.

 4#Peut-on s’attendre à un petit miracle samedi ? Soyons honnêtes, si déjà contre Castres à Armandie, les hommes de Mathieu Blin ont été capables de prendre un essai de Julien Caminati, il est peu probable qu’ils arrivent à empêcher Nonu de traverser le terrain toutes dreadlocks au vent.

5# À Agen, la dernière fois qu’on a attendu un joueur du calibre de Ma’a Nonu, c’était Byron Kelleher. Et on l’attend toujours…

6# Le SUA aurait peut-être pu avoir le gallois Dan, mais faute de moyens, il doit se contenter du sponsor Bigard, qui lui permet au moins de décrocher un titre haut la main, celui du maillot le plus hideux du Top 14.

7# Niveau recrutement, Ma’a Nonu, ça fait quand même plus rêver que « Tim » Burton Francis, le demi d’ouverture qui a des ciseaux à la place des pieds.

 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés