Les Miss en expo plutôt qu’en congrès


Villeneuve-sur-Lot vient de le confirmer. Le concours Miss Aquitaine se déroulera au mois d’octobre prochain au Parc des expositions Georges-Lapeyronie. Une décision qui pourrait en surprendre plus d’un de la part du comité régional des Miss France qui aurait dû en toute logique plutôt choisir le Centre des congrès d’Agen qui semble, de prime abord, l’outil idéal pour accueillir ce type de manifestation. Et pourtant… C’est bien le site villeneuvois, vieillissant, qui va recevoir les plus de 1 000 personnes qu’attire à chaque édition l’élection de Miss Aquitaine.
Si le contact avait été pris avec le Centre des congrès lors de la foire d’Agen, l’an dernier, pour l’élection de Miss Lot-et-Garonne, il n’a pas abouti. Eric Laurens, délégué régional des Miss, ne nie pas le dialogue noué avec le Centre des congrès « qui datent déjà de quelques mois et par ma prédecesseure. Car, j’ai en effet pris la direction du comité en janvier dernier. J’avais trois mois au plus devant moi pour trouver le lieu adéquat. Nous avons été démarché par plusieurs communes en capacité de nous accueillir, Villeneuve-sur-Lot a été la plus accueillante ». Une réactivité et une prise en charge qui a séduit le boss des Miss : « Nous avions des consignes de Sylvie Tellier, présidente des Miss France. Nous devions avant tout trouver une ville qui se montrait motivée pour accueillir l’événement. Nous, nous voulions entrer dans les terres, après avoir longtemps longé la côte ».

L’Agglo ne veut pas financer

Au risque de remuer le talon aiguille dans la plaie, l’étape agenaise devait être en pôle. Mais les collectivités, ville et surtout Agglo, ne se sont pas montrés motivées pour accueillir les belles, l’adjointe à la Culture Laurence Maïoroff confirmant que l’Agglo n’était pas prête « à financer cette venue ». Autre point qui rendait l’escale agenaise difficile, un problème de date avec le calendrier du Centre des congrès.
Le service événementiel villeneuvois a donc remporté la donne et de belle manière puisque, fait particulier, il se retrouve partenaire étroit de l’élection : « Dans la majorité des cas, Miss Aquitaine se vend aux alentours de 10 000 euros et la ville récupère la billetterie. Pour Villeneuve-sur-Lot, nous sommes partis sur une autre formule puisque la ville nous fournit les infrastructures, prend les frais de l’événement à sa charge. Nous récupérons la billetterie… » Le réseau a été activé du côté des fleuristes, restaurateurs et hôteliers de prestige dans le territoire. Une solution financière qui n’a semble-t-il pas trouvé preneur à Agen…

Annabel Perrin et Gauvain Peleau-Barreyre

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés