Les rockers de Garonne Calling débordent de projets


On les avait quittés un soir de novembre 2014 après trois jours de fêtes et de concerts. La première édition du Strummer Fest avait rendu hommage de la meilleure des façons au saint patron du festival, Joe Strummer. Cinq mois plus tard, les membres de l’association Garonne Calling reviennent sur le devant de la scène culturelle agenaise. Ils organisent leur concert de rentrée ce soir en programmant quatre groupes à la salle de la Rosette du Passage (voir article dans les pages « Culture »).

Succès public, échec financier

La tête d’affiche sera les Américains d’Outernational, jeune groupe déjà auréolé d’une réputation flatteuse, de parrains prestigieux (Red Hot Chili Peppers et Rage Against the Machine) et d’un tourneur bien de chez nous, le président de Garonne Calling, Quentin Tournié.
Si la soirée est payante (10€ pour quatre groupes), contrairement aux concerts du Strummer Fest, c’est aussi pour éponger les dettes de l’événement. « Avec 1 000 spectateurs pour le Strummer Fest, c’était un succès humain et artistique, confie Quentin Tournié. Mais financièrement, c’est un échec. »
Peu, voire pas subventionné, le rendez-vous a coûté mais s’est acheté une crédibilité. « On s’était préparé à perdre de l’argent, mais c’est pour mieux revenir et proposer des nouveautés. »

« Garonne » riche de projets

L’association avait vu le jour pour « promouvoir une alternative » à la culture officielle et « réveiller » quelque peu le paysage artistique local, de même que le public. Engagés pour une culture libre, militante et ouverte, les bénévoles de Garonne Calling entendent faire perdurer l’esprit de leur festival en annonçant plusieurs nouveautés pour la prochaine édition du Strummer Fest qui durera plus longtemps, (cinq jours au lieu de trois) et prendra place dans plus de lieux (huit).
Mais d’ici au mois de novembre 2015, Garonne Calling fera encore parler d’elle en organisant d’autres événements musicaux. Dans un rythme qui reste à définir (toutes les deux semaines, tous les mois ?), l’association fera battre le rythme binaire du rock engagé dans les rues bien sages du territoire agenais. D’ailleurs la préfecture verra bientôt, d’ici avril, l’ouverture d’un bar associatif dont les membres de Garonne Calling gardent jalousement le secret.

Gauvain Peleau-Barreyre

 » Eduquer les gens »

L’association Garonne Calling, et son président, ont toujours promu une volonté anti-raciste, progressiste et engagée.
La première édition du Strummer Fest étaient l’incarnation de ces idéaux en rendant d’abord hommage aux Clash, groupe engagé s’il en est, et en promouvant l’accès au plus grand nombre à la culture. Les événement à venir s’inscrivent dans cette volonté de « créer une alternative culturelle, éduquer, combattre l’ignorance et permettre aux gens de sortir de chez soi, de se rencontrer ». Ca commence ce soir.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés