London Irish – SUA LG // Samedi 14 novembre à 15 heures – London Calling


«Come out of the cupboard, you boys and girls ». Littéralement, sortez du placard vous tous, garçons et filles.
Le regretté leader des Clash, Joe Strummer, le chantait en 1979. Plus de 35 ans après, son invitation à la révolte pourrait trouver écho du côté du SUA avant d’affronter les London Irish. Pour les filles, on repassera, mais ce sont bien les joueurs du placard qui auront l’occasion de s’illustrer ce week-end en Challenge européen. « On va pouvoir appliquer concrètement notre politique, à savoir impliquer tous les joueurs pro et même élargir un peu plus. Le groupe sera composé à moitié d’espoirs du club qui vont pouvoir jouer en live au plus haut niveau », glisse un Mathieu Blin plutôt enthousiaste. Fini donc l’« énorme sentiment de frustration » ramené de Pau avec le point de bonus défensif. Place à la fameuse « politique de transversalité » si chère au manager suaviste.

Paul Abadie capitaine

Les jeunes seront donc envoyés au feu avec la mission de faire comme les grands, laissés au repos en vue du seul véritable objectif du club, le maintien en Top 14. Corentin Braendlin, Pierre Fouyssac, Nicolas Chocou ou encore Paul Abadie endosseront le rôle, nouveau pour eux, de cadre.
Le dernier cité aura même l’insigne honneur de porter le brassard de capitaine pour toute la durée de l’aventure européenne. « Il le mérite. C’est un espoir au poste de demi-de-mêlée. Et comme Alexi Balès, on souhaite qu’il devienne un leader. Le Challenge européen est une étape de sa construction après les phases finales de Pro D2 », souligne le coach du Sporting. Si l’ambition d’aller loin est martelée par l’institution, la victoire importe moins que le contenu.

La Masia agenaise

Ce que le staff cherche avant tout, c’est « faire adopter le même référentiel de jeu à toutes les strates du club ». Un modèle proche de celui de la Masia pour le FC Barcelone appliqué au ballon ovale. Si tout le monde respire le même rugby, ça facilite l’intégration des jeunes. En face d’eux, les minots agenais auront une équipe bien moribonde en championnat.
Les Irish sont avant-derniers de Premiership, avec quatre défaites en autant de matchs. Tous les espoirs sont donc permis. Il faudra juste répondre à cet appel de Londres avec les mêmes intentions que les aînés à Pau, où manque de pot, ils ont trébuché. « Now the war is declared and battle come down ! »

Dimitri Laleuf

Le groupe //

Avants : Ryan, Afatia, Barthomeuf, Chocou, Morlay, Béthune, Bastien, Marchois, Roidot, Vergnon, Baget, Gal, Mique
Arrières : Darbo, Abadie (cap), Guëmes, Bouvier, Sicart, Deschamps, Nakosi, Roux, Tardieu, Hériteau

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés