Lutte pour l’égalité


Certains préjugés ont la dent dure, y compris auprès des plus jeunes. Et c’est pour tenter de les faire tomber que le 100% Collectif organise chaque année, autour de la date du 21 mars, Journée mondiale de lutte contre le racisme, de multiples interventions et manifestations publiques dans le département. Car, comme le constatent les membres du collectif, les choses ne vont pas vraiment en s’arrangeant : « Les discriminations ont évolué » lance Laurence Lamorlette. Certaines font consensus comme « Les roms sont tous des voleurs ou les homos sont tous malades » ajoute Laurence Lamorlette, coordinatrice du collectif. « On constate également une remontée flagrante du sexisme chez les nouvelles générations et l’importance de plus en plus affirmée des questions de religions. Il est d’ailleurs de plus en plus compliqué de parler de laïcité ». Les associations de lutte contre les discriminations ne sont donc pas prêtes de fermer leurs portes faute de missions… Tout en absorbant des baisses de subvention. Ainsi, le 100% Collectif met en place plus d’une dizaine d’événements en comptant essentiellement sur les bénévoles.
Il réussit cependant à se rendre dans les établissements scolaires pour des interventions à coups de projections de films et de débats. Le collectif veut également se rendre visible sur la voie publique et va donc s’installer sur la place Wilson le 23 mars prochain sur la thématique « la richesse des migrations » : « Nous y interpellons un public non captif et pas forcément acquis. Souvent les débats et conversations sont quelque peu houleux. Mais nous sommes là pour ça ».
Autre point d’orgue des manifestations organisées, un tournoi de futsal au city stade de Villeneuve-sur-Lot où vont se confronter des équipes issues de diverses structures. L’occasion pour le 100% Collectif d’installer ses stands et de sensibiliser les jeunes dans un climat ludique.
Le 4 mai, un tournoi de rugby organisé en partenariat avec le SUA se déroulera au stade Armandie : « Cela fait quatre ans que nous collaborons, ajoute Laurence Lamorlette. 80 enfants y participent chaque année. Et s’ils arrivent souvent dans des équipes déjà constituées, nous nous efforçons de les mêler au fil des matchs. » Le tournoi est ouvert à tous, y compris aux filles. Mathieu Blin et Philippe Sella seront présents, accompagnés de joueurs d’origines différentes.
Enfin, le 14 juin, le collège Jean-Boucheron de Castillonnès verra pour la première fois sur grand écran, un film dont ils sont les scénaristes, un projet porté par la Fol et réalisé par Karine Guillou autour de la thématique de la xénophobie.

Annabel Perrin

16 mars, tournoi de futsal au city stade de Villeneuve sur-Lot –
23 mars, forum citoyen à ciel ouvert place Wilson à Agen.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés