Militant de l’optimisme


Quand on rencontre Steve Mievis, on est tout de suite frappé par son énergie et sa volonté de faire bouger les lignes. L’immigré belge aux 73 printemps est arrivé en Fumélois en 2010 et se multiplie depuis dans les associations, sur la toile et sur les réseaux sociaux pour tenter de donner le goût de l’entreprise aux locaux. Il milite également activement pour la navigation sur la rivière Lot.

Dans la Marine marchande 

Il faut préciser que Steve fut dans une première partie de sa vie officier de marine marchande. Avant de « ranger les gaules » pour sa femme et ses enfants « parce que n’était pas une vie facile pour eux de me voir absent aussi souvent, parti toujours aux quatre vents ». Au milieu des années 70, Il devient informaticien et participe chez NCR à la mise en place des premiers gros ordinateurs dans les entreprises. Puis en 1980, Steve est chargé comme directeur commercial par Sony de développer en Europe le nouveau système BETACAM qui peu à peu va permettre aux médias de pouvoir filmer puis visualiser des reportages sans les développer.

« Ce fut une aventure extraordinaire même si c’était une véritable révolution à l’époque » explique Steve. En 1986, après le succès de cette implantation, Steve part à la découverte de l’Afrique en Guinée Conakry. Il y restera 10 ans en multipliant les activités : importation de viande, exportation de fruits, et armement de bateaux de pêche. En 1996, il rentre au plat pays ou pour finir sa carrière professionnelle, il enseigne le Néerlandais pendant presque 15 ans. Il prend sa retraite en 2010 et réalise enfin un de ses vieux rêves : « Venir m’installer en France. J’avais une cousine à Monflanquin. On a été charmé par le coin avec mon épouse. Nous avons choisi Libos, attirés par la gare qui permet de rejoindre des axes plus importants tout en étant à la campagne ».

Le Ludion d’Orgueil

Malgré sa retraite et la maladie de Parkinson, Steve continue de rester actif. Il fait inlassablement la promotion de l’entrepreneuriat sur Internet à travers la page Facebook du Ludion d’orgueil qu’il a créée. «Les gens du Fumélois vivent dans la nostalgie du passé, du temps de l’usine… Ils ne voient pas toujours ce qui fonctionne. J’essaye de mettre un coup de projecteur sur les choses positives d’ici et d’ailleurs… ». Mais l’entreprise n’est pas le seul cheval de bataille de Steve, en bon ancien marin, il garde un goût indéfectible pour l’eau et tout ce qui rattache !

Ainsi, en collaboration avec Gilles Brignard, le directeur de l’Office de Tourisme de Fumel Communauté, Steve est également à l’origine de la création du Cercle Nautique du Fumélois avec Roger Moeskops qui dispose également d’une page Facebook à son nom. « Ce groupement a pour objectif de booster toutes les activités possibles et imaginables autour de la rivière Lot ». Aidé par l’Amicale des Anciens Marins (AMAC), le cercle tente de se développer et pèse pour que les écluses de Saint-Vite et de Fumel soient réhabilitées. « C’est en bonne voie pour Saint-Vite. Pour Fumel, il faudra voir plus tard, je crois… » indique Steve.

L’assemblée générale du Cercle aura lieu le 26 janvier prochain au restaurant « La Grange » à 18h à Condezaygues.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés