Miramont-de-Guyenne // Festival Abracada’sons


Vendredi 17 juillet // Tarif : 10 euros

Fantazio

Performeur subversif, poète et contrebassiste qui navigue entre jazz, chansons, punk et rock, l’oiseau dandy roule sa bosse depuis les années 90, plutôt dans des lieux où on ne l’attend pas, où sa musique, expérimentale et contrastée, se nourrit de l’instant présent…
L’avis de Fred Poletto, programmateur : « On est content de le faire jouer. C’est un gars rare qui donne une sorte de punk théâtralisé. Un coup de coeur auquel on a accordé 1h30 de set car, Fantazio est davantage un spectacle qu’un concert. Il est donc difficile de trancher le déroulé de sa prestation. Il est batteur, contrebassiste, maîtrise les cuivres également ». 

En ouverture du festival à 20h45

Mars Red sky + Too many Zooz

mars red sky

Mars Red sky : Formation incontournable de la scène stoner rock européenne, Mars Red Sky s’est rapidement imposé grâce à une empreinte sonore unique misant sur des grooves lourds entêtants et des riffs aériens hautement mélodiques.
L’avis de Fred Poletto, programmateur : « Ils sont la couleur rock de Bordeaux avec une belle actu. Leur rock est à la fois puissant et pysché ». 

Too Many Zooz : Too Many Zooz a la capacité de produire un son étonnamment puissant. Cette musique organique, qu’ils appellent « brass house », est l’aboutissement musical du mélange de plusieurs styles du jazz, au hip-hop, à l’électro, la techno et la soul/funk.
L’avis de Fred Poletto, programmateur : « Je les ai découvert via leur tourneur que je connais bien. Ils ont un son hallucinant, une découverte sortie du métro de New-York. Leur tournée est un événement ». 

Mars Red Sky à 22h45 – Too many Zooz à 00h15

Samedi 18 juillet // Tarif : 20 euros

Hindi Zara + Taraf de Haïdouks

taraf de haïdouks

Les deux têtes d’affiche du festival.

Hindi Zara : Après son premier album écoulé à plus de 135 000 exemplaires et une tournée de plus de 300 concerts dans le monde pendant 2 ans et demi, Hindi Zahra décide de s’installer au Maroc pour se reposer. Pendant un an, elle tisse et compose des chansons accompagnée de Rhani Krija, musicien d’Essaouira a la carrière internationale et termine son Homeland à Paris.
L’avis de Fred Poletto, programmateur : « Elle est l’artiste la plus fédératrice de cette édition et on l’aime bien ». 

Taraf de Haïdouks : 25 ans que les princes de Tsiganie parcourent maintenant le monde avec succès. Ils sont à l’origine de la vogue des musiques roms des Balkans. Même si c’est une nouvelle génération qui est aux commandes de cette formation, elle reste toujours issue du vivier de Clejani en Roumanie. Ils viennent avec un nouvel album à leur actif.
L’avis de Fred Poletto, programmateur : « C’est un des plus gros orchestres de musique tzigane au monde. Une opportunité que l’on a eue et que l’on ne pouvait laisser passer. Leurs prestations sont à chaque fois étonnantes ». 

Grande scène – Hindi  Zara à 20h20 – Taraf de Haïdouks à 22h30

Josem + Orange Blossom

orange-blossom

Josem x Wombo : Réunis pour un projet musical (hors du) commun, un disque rare et plusieurs dates de concerts, la fusion du Josem et du Wombo Orchestra, c’est un parterre de soixante musiciens, combo d’un (jeune) orchestre symphonique et d’un brass band, autant de cœurs et le double de mains.
L’avis de Fred Poletto, programmateur : « Cette création, nous en sommes un peu à l’origine car nous les avons fait répéter ensemble lors d’une sortie de résidence à Miramont. Il était logique qu’ils jouent au festival. C’est un défi pour nous d’accueillir 60 musiciens sur une même scène ».

Orange Blossom : Le duo de « musique des mondes » qui associe chants séculaires d’Orient, orages électroniques et puissance du rock, revient aujourd’hui encore plus fort, avec une nouvelle voix, fabuleuse, précieuse, celle de Hend Ahmed…
L’avis de Fred Poletto, programmateur : « Orange Blossom n’est pas inconnu dans le coin. Ce que j’aime, c’est leur touche électro ajoutée à de la world music ». 

Sous chapiteau – Josem à  21h35 // Grande scène – Orange Blossom à 00h45

Powersolo

PowerSolo

Retour aux racines pour le duo des frangins de Powersolo. Celles du rock, celui des années 50 à 70, celui du « Boom babba do ba dabba » mais version 21e siècle. Bref, c’est The Real Sound (Platinum records – sorti en septembre 2014), septième album d’une longue lignée de productions. Une fois n’est pas coutume, les frères Kim & Bo ont fait équipe avec une autre paire de frères, Jesper Reginal et The Great Nalna (The Tremolo Beer Gut, etc) les deux producteurs des albums « iI’s raceday… » « Egg » et « Buzz Human ». Le résultat est tout simplement légendaire…
L’avis de Fred Poletto, programmateur : « Nous avons bossé de nombreuses fois avec eux, lors d’ateliers avec des scolaires. Le feeling passe bien. C’est pour moi un des meilleurs groupes actuels de ce que l’on nomme le rock’n roll. Cette date est un one shot. On les fait venir exprès du Danemark pour le festival ». 

Sous le chapiteau à 23h45

Scratch bandits Crew + L’Entourloop

scratchbanditscrew

Scratch bandits crew : Après 12 ans d’existence, oscillant entre trio et quatuor platinistique, le Scratch Bandits Crew revient aujourd’hui en stéréo : Supa-Jay, fondateur et compositeur du groupe et Syr, turntablist chevronné et dépisteur de samples.
L’avis de Fred Poletto, programmateur : « C’est leur troisième album. Ils sont complets, un vrai spectacle mêlant de la vidéo entre deux scratcheurs doués. Leur musique a un côté jazzy et trip-hop ».

L’Entourloop : En novembre 2014, le duo stéphanois formé de The Architect et de Deejo, sortait son premier EP « Back In Town » chez Banzaï Lab et prouvait l’efficacité de la fusion entre reggae « oldies » et hip hop.
L’avis de Fred Poletto, programmateur : « Ils sont signés sur un gros label, viennent de sortir un album. Un pur produit hip-hop ».

Scractch Bandit Crew – Grande scène à 3 heures – L’entourloop –  sous chapiteau à 2 heures

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés