« Moi, je n’ai pas changé »


Alain Soubiran, candidat sortant sur le canton 1, a présenté son programme édifié en binôme avec Isabelle Asnar. Et pour ce faire, il met largement en avant qu’il est le candidat sortant et affiche le bilan de son mandat avec fierté. Il a même ainsi glissé sur ses tracts d’anciennes déclarations émanant d’élus PS, datant de 2011, lorsqu’il briguait le siège de conseiller général pour le Parti socialiste… Des citations apparues comme des provocations pour les personnes citées qui n’ont pas tarder à réagir auprès des rédactions, insistant sur le fait qu’Alain Soubiran n’avait aucunement reçu leur soutien politique pour ces élections de 2015… : « Les écrits restent » lance l’intéressé. « Et les propos élogieux de 2011 qui me concernent sont toujours d’actualité. Moi, je n’ai pas changé».
Sur le terrain depuis 2004, Alain Soubiran entend bien ne pas lâcher un territoire politique qu’il connaît par coeur et n’a pas d’autre ambition que de retrouver son fauteuil de conseiller général du canton 1 : « Je n’ai nullement l’intention de briguer la présidence du conseil général » précise t-il. « Je veux juste continuer le travail que j’ai mené depuis 10 ans maintenant sur le Villeneuvois ».
S’il ne fait plus partie du Parti socialiste, Alain Soubiran se déclare toujours de gauche « une gauche sans sectarisme, à l’esprit ouvert, qui peut dialoguer avec les autres partis si leurs idées sont bonnes ». D’ailleurs Alain Soubiran ne s’en cache pas… Il ne votera pas pour un candidat de droite au fauteuil de président de l’assemblée départementale : « Ma principale préoccupation est que le Villeneuvois ne revive pas la période qu’il a subi avant 2008 où il était oublié et ne touchait aucune subvention. Car, il faut le rappeler… Le théâtre, l’école de musique, le Musée de Gajac ou encore l’entretien de la voie verte touchent des subventions du Conseil général depuis que la gauche en est la majorité départementale. Un exemple frappant a été l’extension de la maison de retraite Les Fontaines de Gajac, refusée par la droite alors qu’elle permettait la création de 71 lits ».

Social et tourisme
Et pour développer son programme, Alain Soubiran s’appuie sur les réalisations effectuées par la majorité départementale une équipe dont il a fait partie : « Côté social, nous souhaitons continuer à soutenir les associations d’aides à domicile, maintenir la gratuité des transports scolaires et favoriser l’insertion des personnes handicapées… Rappelons que le volet social est une mission primordiale du conseil général qui y consacre près de 60% de son budget ».
Alain Soubiran milite également pour la poursuite des aides à la rénovation des logements : « Nous plaidons également pour la montée du débit Internet sur l’ensemble du territoire » ajoute le candidat.
Il promet également de rester vigilant quant à la poursuite du chantier de la prison d’Eysses dont une partie devrait être ouverte au public : « Et devenir un atout touristique supplémentaire. Le site archéologique a également besoin d’être mieux valorisé alors que le chantier de fouilles doit, lui, encore durer trois ans, notamment grâce à des subventions du conseil général ».
Alain Soubiran n’en oublie pas pour autant la ruralité, omniprésente sur le canton 1 : « J’ai toujours été disponible et à l’écoute des Villeneuvois en allant à leur contact et sur ce canton, je suis le seul candidat à pouvoir afficher un bilan de mandat ».

Annabel Perrin

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés