Musée de Gajac // 70 photographes sur les murs


Les murs de la grande salle du musée de Gajac se couvrent, depuis aujourd’hui, de quelque 160 photographies dont certaines claquées par des noms prestigieux. Man Ray, Jean Dieuzaide ou encore Willy Ronis sont ainsi inscrits dans le catalogue.
A l’origine de cette exposition impressionnante, se trouve le club de photographies Objectif image 47 qui a invité son grand frère national à venir poser sa collection personnelle : « C’est la première fois en France qu’« Objectif image national » montre l’intégralité de sa collection » explique Hélène Lagès, conservatrice du musée.
Depuis les années 80 et la création d’Objectif Image, le club accumule les photos d’art des plus grands : « A l’origine, le club organisait une rencontre entre professionnels et amateurs. Pour attirer les pros, et sans avoir de quoi les rémunérer, ils ont décidé d’acquérir un cliché de chaque invité. C’est ainsi qu’ils se sont constitués un fond important photographique » explique Hélène Lagès.

Portaits, paysages, etc…

Objectif images a dû faire un important travail de recherche d’ayant-droits pour pouvoir mettre sur les murs l’ensemble des photos. A l’arrivée, le musée de Gajac accueille donc des noms prestigieux comme Man Ray, Willy Ronis, Toni Catany ou encore Jean Dieuzaide… : « Nous sommes sur l’accrochage depuis maintenant deux semaines » raconte Hélène Lagès. « Il nous a été difficile de définir un fil rouge sur l’exposition tant les clichés sont différents sur leurs thématiques et leurs techniques. Nous avons finalement décidé de créer des espaces par thèmes ».
Portraits, paysages, abstraits, nus… Chacun d’entre eux possède son mur. Et c’est un véritable parcours dans l’histoire de la photo qu’offre ainsi le musée de Gajac. Car entre les vues de Baldus aux triptyque de Dominique Roux, l’écart est immense. Et il convient de savoir flâner de cadre en cadre pour apprécier pleinement cet « Hommages aux grands maîtres ».

Annabel Perrin

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés