Musée de Gajac // Louttre B sort de sa réserve


Le Musée de Gajac a décidé de mettre en valeur ses réserves. Et cette exposition consacrée aux gravures de Louttre B démontre bien que des trésors s’y cachent.
260 gravures du fils de Bissière sont accrochées durant un mois seulement… Un évènement en soi car ces oeuvres fragiles ne voient que très rarement la lumière.
Colorées, empreintes de gaiété et d’humour, les gravures de Louttre B se situent dans le semi figuratif. L’artiste a posé son regard sur son quotidien pour le croquer. En contreplaqué et acrylique, les oeuvres sont empreintes de poésie.
C’est dans les années 50 que Louttre B débute la technique de la gravure. Et expérimente les gravures monumentales dont un exemplaire est mise en bonne place sur l’exposition de Gajac.
Durant vingt ans, Louttre B, vivant dans la propriété familiale située dans le Lot, va faire donation à Villeneuve-sur-Lot de quelques 300 gravures.

Hommage en poésie

Et c’est en hommage à cet artiste disparu il y a deux ans que le musée met en lumière les oeuvres qu’il possède. Cette exposition se place en parallèle avec le Printemps des poètes dont la thématique concerne l’insurrection. Entre un événement tragique et la légèreté apparente de Louttre B, il paraissait difficile de faire le lien. Pourtant, chaque oeuvre est accompagnée par des textes poétiques qui donne une vision différente de l’oeuvre. Une scénographie propose également une sorte de photographie en macro du travail de Louttre B.

Annabel Perrin

Expo du 6 mars au 19 avril

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés