Natures mortes version pop art


Des feuilles de couleur, du scotch ornementé, des feutres, des crayons… Un bazar multicolore trône sur la longue table, qui accueillait cette semaine, l’atelier pop art pour enfants et adultes, organisé au sein du musée de Gajac. Dix-huit enfants et deux adultes, sous l’oeil artistique de Sarah Gauthier, plasticienne, ont, en l’espace d’une heure, exécuté des oeuvres et laissé libre court à leur imagination. Le tout était de le faire «  avec du pep’s, de la couleur, de la matière, comme dans le pop art » explique Sarah Gauthier. Cependant, les apprentis Warhol ne partaient pas de rien : «  Nous sommes allés découvrir deux oeuvres majeures de la collection permanente, des natures mortes de Crochepierre et Réalier-Dumas, deux peintures majeures que possèdent le musée…. ». Durant une heure, petits et grands ont donc fait un croquis succinct des deux toiles, pour ensuite en suivre la composition dans leur version pop art.
Une démarche originale et ludique qui séduit vacances après vacances : « Les ateliers affichent complet à chaque session » souligne Sarah. « Il y a même des listes d’attente et du coup, depuis cette année, j’essaye de ne pas prendre les mêmes familles sur les ateliers ».
Au bout des deux heures, chacun repart chez soi avec sa réalisation et assez fièrement. Mais si les ateliers proposent une activité artistique, ils permettent également au musée d’attirer un nouveau public : «  Certains parents franchissent les portes de Gajac pour la première fois en amenant les enfants aux ateliers. Et ces deniers, qui visitent alors la collection, reviennent avec toute la famille, explique Sarah.  J’ai même revu certains parents à des vernissages ». Cette semaine, le pop art est toujours d’actualité au musée : « Mais cette fois-ci, nous allons travailler sur le monochrome inspiré des deux mêmes oeuvres. Aucune règle, sauf celle de la composition et de n’utiliser qu’une seule couleur ». Encore une fois, l’idée a séduit et l’atelier affiche complet…

Annabel Perrin

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés