Noces d’argent entre l’école et l’entreprise


Vous vous rappelez quand le monde éducatif et économique était comme chien et chat ? Mais ça c’était avant, dans le monde du XXe siècle quand un bac était la clé d’un CDI… Aujourd’hui, les choses ont changé et les deux secteurs se rendent compte qu’ils ont tout intérêt à travailler main dans la main. Un mariage de raison qui prend en Lot-et-Garonne la forme d’une véritable love story. Jean-Alain Capulet, pardon Mariotti, président de la Chambre de commerce et d’industrie, avait invité cette semaine Dominique Montaigu, pardon Poggioli, inspecteur d’académie, pour dresser le bilan de l’action 2014 « jeunes et entreprises ». « Nous pouvons mettre en adéquation les besoins des jeunes avec ceux des entreprises locales pour privilégier l’embauche dans le département » a déclaré le premier. Suivi par l’inspecteur d’académie qui appuie : « C’est une bonne chose de rapprocher les jeunes des valeurs de l’entreprise, de patience, créativité, d’adaptation ».

Micro-entreprise à l’école

Ainsi les opérations De firme en firme et les stages d’observation enseignants-entreprises ont mobilisé de nombreux acteurs du secteur scolaire et entrepreneurial. Les échanges ont même été plus loin avec un partenariat noué entre le BTS communication de Palissy et la CCI pour la création d’une base de données des sociétés innovantes en Lot-et-Garonne, consultable sur le site de la CCI. Autre interconnection, le chapitre Créons Ensemble qui permet aux élèves de monter leur boîte. Une initiative du précédent président consulaire qui a été reprise à l’échelle régionale. Ou quand l’innovation et les initiatives préparent nos jeunes au monde de l’emploi, près de chez eux ou dans le monde.

Gauvain Peleau-Barreyre

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés