Originalité et créativité à la carte du Survolté


Lorsque l’on franchit les portes du Survolté, on se coupe du monde extérieur. Du bois, des ampoules incandescentes, des murs bleus marine, presque noirs… L’atmosphère rappelle celle d’un club de jazz dans le Paris des années 50… Pourtant, le Survolté s’affiche comme restaurant au coeur de la rue Voltaire. Il vient d’ouvrir ses portes grâce à un tandem d’Agenais, Mattin Galé et Manuel Nunez. Ces deux là sont amis depuis plus de dix ans, après s’être croisés dans les salles de ping-pong du Passage. Tous deux travaillaient déjà dans divers adresses de bars et restaurants agenais jusqu’à bosser ensemble du côté du Gravier. C’est à ce moment là qu’ils ont fomenté un projet en commun pour devenir leurs propres patrons. Et durant trois ans, ils ont affiné leurs idées, jusqu’à ouvrir, début mars, un lieu original et gastronomique.A la carte qui change régulièrement, deux choix d’entrées, plats ou desserts mais avec l’assurance du fait maison et des produits frais et soigneusement sélectionnés par le chef : « La cuisine de Manuel, je la qualifierais d’originale et graphique avec une passion assumée pour les fruits et les légumes » précise Mattin Galé. Le midi, la formule change tous les deux jours au maximum. S’y ajoutent un menu surprise élaboré selon les envies du chef, un menu pour enfants qui ne démérite pas face à aux plats pour adultes et une carte de tapas élaborée pour accompagner la dégustation des nombreux alcools originaux affichés au bar. Car, l’autre atout de l’adresse se passe derrière le bar avec Mattin aux commandes. Ce dernier, fort de nombreuses années d’expériences, est un passionné et a choisi encore une fois l’originalité dans les verres : « J’ai choisi d’aller chercher mes bouteilles direct chez les producteurs, pour la plupart, notamment en Pays basque, où se trouvent mes racines. Idem pour les spiritueux. Ils sont le fruit d’une sélection réfléchie, avec des rhums de l’Ile Maurice ou des alcools venus du Japon ». « D’ici peu, nous comptons également proposer des jus de fruits faits maison et des smoothies ». Mattin s’est également attelé à la configuration du lieu. Ce passionné de musique a voulu baigner dedans en travaillant, y compris dans le décor : « Je voulais une ambiance feutrée qui rappelle effectivement celle d’un club de jazz ou d’un pool de billard.» Un coin salon accueille à l’entrée. Mattin a même pensé aux plus petits en installant un bureau d’écolier pour dessiner ou jouer. « Pour la rénovation du lieu, nous avons fait appel à des artisans locaux et beaucoup de matériaux de récup… Le mobilier ou les luminaires n’ont pas été achetés sur catalogue, mais, là aussi, fabriqués maison ».

Annabel Perrin

Le Survolté – 29 bis rue Voltaire – Réservations au 06 88 19 55 87 –
Formule soir entrée-plat-dessert à 27 euros –
Ouvert du mercredi au vendredi de 11h30 à 14h et de 19h à 01h –
le samedi de 19h à 01h – le dimanche de 12h à 14h et de 19h à 01h

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés