Ouverture de la saison à l’Espace d’Albret avec «Le dernier rempart»


Récemment installé dans le Sud-Ouest à Lavardac, Alain Gautré s’est associé à la troupe Les Filles de Rib (anciennement la Compagnie Ribambelle). Suite à cette rencontre lors d’un passage à Villeneuve-sur-Lot, le projet d’une pièce de théâtre commune leur est venu tout naturellement. La compagnie souhaitait notamment faire entrer le public dans les coulisses de la création d’une pièce de théâtre. Alain Gautré, aussi fondateur du théâtre Le Chapeau Rouge à Paris, leur a donc proposé l’un de ses textes, Chef-lieu, qui raconte l’histoire d’une troupe de comédiens en plein montage. La pièce Le dernier rempart raconte ainsi l’histoire de quatre comédiens et un metteur en scène qui se réunissent pour la première fois pour lire le Chef-lieu d’Alain Gautré.

Chef-lieu, une mise en abyme
Le texte de la pièce, écrit vingt-cinq ans plus tôt par Alain Gautré, est « une belle mise en abyme de la société actuelle face à la montée du Front national ». Derrière toute l’ambiguïté des personnages et du déchirement comique sur scène, le public verra comment agissent et réagissent les personnages. L’oeuvre soulève aussi de nombreuses questions, comme le souligne Matthieu Léonard, producteur délégué du spectacle : « Est-ce le rôle du théâtre de parler des idées de l’extrême droite au vu des circonstances actuelles ? Quelles seront les réactions du public face à ces thématiques controversées ? »

Nérac affiche complet
L’effet de curiosité semble en tout cas fonctionner. « Le spectacle affichait déjà complet sur la séance de vendredi. C’est pour cela que l’on a rajouté le créneau de jeudi en avant-première pour en faire profiter un maximum de spectateur », explique Matthieu Léonard. La pièce sera également jouée à Villeneuve-sur-Lot le 8 décembre et le 16 mars au Théâtre de Mézin.

Ophélie Auberval

Renseignements au 05 53 97 40 50
ou par e-mail: spectacles.albret@ville-nerac.fr

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés