Parkings : Indigo garde sa place


Après plus d’un an de négociations et de mise en concurrence, on connaît enfin le nom du délégataire de service public pour le stationnement à Agen. Il s’agit d’Indigo, ex-Vinci Park, renommé ainsi depuis sa sortie du groupe. La municipalité ne change donc pas d’interlocuteur mais les termes du contrat, unique désormais, sont revus. La durée d’abord. « On peut parler de mariage puisque nous allons nous engager sur vingt ans », précise le maire d’Agen Jean Dionis du Séjour. Jusqu’au 31 décembre 2036, Indigo sera aux commandes des différents parkings de la cité : marché-parking, gare, Reine-Garonne, Carnot-Lafayette et Duvergé.
« Dans un contexte budgétaire contraint, nous avons choisi de ne pas faire payer la politique de stationnement au contribuable mais bien aux usagers. C’est donc le délégataire qui va assurer tous les investissements et se rémunérer sur les tickets payants. La collectivité percevra une redevance de 240 000 euros environ chaque année », explique le premier édile. Ce modèle fait ainsi reposer les risques financiers à l’entreprise privée. Celle-ci s’est engagée à débourser la bagatelle de 10 millions d’euros (hors taxe) pour rénover, améliorer et même construire des installations.

Marché new look, gare agrandie

L’un des chantiers-clés est sans aucun doute celui du marché-parking, « un lieu maudit » après les destructions de la cathédrale Saint-Etienne à la Révolution et des Halles Baltard en 1970. L’esthétique douteuse de l’édifice actuel, et en particulier sa façade ouest qui donne sur la place des Laitiers, sera embellie par Indigo. L’ascenseur sera remplacé et accompagné d’un autre à l’intérieur, les entrées seront équipées de portes automatiques, les installations techniques (désenfumage, VMC, éclairage, sol…) seront mises aux normes et rénovées. Les abords extérieurs du marché seront également traités avec de nouveaux trottoirs et pavage. Du côté de la gare, en plus des 455 places en surface existantes, Indigo prévoit la création d’un parc en silo sur trois niveaux pour ajouter 400 nouveaux emplacements. Sa façade en origami se veut esthétiquement innovante. « Outre la qualité de service pour les utilisateurs, nous avons privilégié les critères patrimoniaux et architecturaux. C’est un sujet très compliqué qui fera parler dans les dîners en ville mais nous avons pris nos responsabilités », assure Jean Dionis.

Livraison prévue début 2019

Nouvelle ère oblige, les parkings agenais seront équipés d’innovations telles que le guidage à la place, un système de lecture de plaques minéralogiques pour faciliter le paiement (marché-parking et gare), de stations de gonflage, d’espaces deux-roues ou de bornes de recharge électrique. Une nouvelle signalétique, dynamique et statique, sera déployée dans la ville pour informer les automobilistes sur les places disponibles.
Les études administratives seront lancées dès le mois d’avril afin de débuter les travaux au plus tôt sur les différents parkings. La livraison du dernier chantier, à savoir celui du marché couvert, est prévue pour février 2019 soit moins de deux ans.

Dimitri Laleuf

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés