La petite reine de nouveau en Albret


L’Albret aime le cyclisme et ce dernier le lui rend bien. Depuis plusieurs années, l’ouest du département est le théâtre du Tour du Lot-et-Garonne. Ce sera encore le cas pour l’édition 2017 dont le départ sera donné à Lavardac ce dimanche 16 avril. L’arrivée se disputera quant à elle au sommet, du côté de Mézin. Entre Paris-Roubaix et Liège-Bastogne-Liège, une nouvelle classique fait son apparition. Si les stars de la petite reine n’en seront pas, le plateau sera tout de même très relevé. « Pour la deuxième année consécutive, le Tour du Lot-et-Garonne compte pour la Coupe de France DN1, soit le plus haut niveau amateur avant le professionnalisme », explique Philippe Lefebvre, président du comité départemental de cyclisme. Plusieurs formations pro comme Direct Energie ou AG2R La Mondiale enverront d’ailleurs leurs espoirs se faire les mollets avec les équipes réserve sur les 182 km du parcours. Un tracé qui se veut sélectif avec sept sprints et six ascensions. « Nous avons également augmenté les portions chemin, avec une difficulté qui monte crescendo au fur et à mesure de la course », ajoute Philippe Lefebvre. Et qui dit course cycliste dit caravane publicitaire. Celle-ci précèdera le passage du peloton, accompagnée par trois clubs locaux de véhicules anciens. Des animations seront organisées dans les principales villes traversées (Lavardac, Réaup-Lisse, Condom et Mézin) ainsi qu’au kilomètre 47.

Cyclosportive le samedi

Mais les rois de la pédale ne seront pas les seuls à profiter des belles routes locales en ce week-end de Pâques. « Pour remplacer la cyclosportive du pruneau, nous avons décidé de lancer le Défi 47 la veille afin que les amateurs de tous niveaux puissent également partager ce moment », indique le président du comité départemental. Trois parcours ouverts à tous seront ainsi proposés le samedi 15. Le premier, long de 27 km entre Lavardac et Buzet-sur-Baïse et destiné aux plus tranquilles, ne sera pas chronométré. Les coureurs plus aguerris auront quant à eux le choix entre 93 et 140 km, avec de nombreuses routes en commun avec le parcours DN1 du lendemain. Le parrain de l’évènement, Laurent Brochard, dernier champion du monde français, sera au départ. « Nous espérons entre 300 et 400 participants, annonce le président du comité départementel. Pour une première, ce sera déjà très bien. Comme l’objectif est de pérenniser cette cyclosportive, nous n’auront pas le droit à l’erreur. » Tous les moyens ont donc été mis en œuvre pour assurer une organisation parfaite. 300 bénévoles sont mobilisés. Le Conseil départemental mettra à disposition neuf personnes tandis qu’un escadron de gendarmerie viendra en appui des 18 motos privées engagées sur la course. Toutes les routes empruntées ont été passées au crible et déblayées. « La sécurité et le balisage sont nos priorités les plus absolues », assure Philippe Lefebvre. Au final, le budget du week-end s’élève à 110 000 euros. Quand on aime, on en compte pas.

Dimitri Laleuf

www.defi47.fr

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés