Ping-Pong // Le PPCV toujours en course pour la montée !


Metz, 8e du championnat, n’a pour l’instant remporté que deux victoires et concédé trois matchs nuls pour 19 points marqués au classement. Comme Nantes, la dernière victime des hommes de Julien Girard à la Myre il y a dix jours, c’est une équipe contre qui la victoire sera impérative. « C’est une équipe, un peu plus forte que Nantes qui compte dans ses rangs Soumyajit Ghosh, un joueur indien du top 100 mondial » explique Julien.
Mais les deux matchs décisifs à venir auront lieu le 3 avril à Saint-Denis et le 5 mai à Bruille. « Je le dis depuis le début de saison, ces deux équipes seront les arbitres pour la montée. Si l’on veut évoluer en Pro A, il faudra de toute façon remporter nos quatre derniers matchs y compris le dernier à la Myre contre Argentan » indique l’entraîneur villeneuvois plein d’ambition !

Plate-forme du « ping »

De toute façon, le PPCV n’attendra pas d’être fixé sur son sort pour définir les contours de la saison prochaine. « La montée, on la prendra bien sûr si elle se présente mais ce n’était pas l’objectif de la saison. Nous souhaitons construire sur le long terme en s’appuyant sur de la formation » rajoute Julien Girard. Ainsi, le club organise une conférence de presse le 9 avril prochain et y dévoilera plein de nouveauté pour la saison à venir !
Dans le même esprit, Julien souhaite que Villeneuve devienne une véritable plate-forme du ping-pong français. « Un centre d’entraînement où les joueurs viennent échanger, se retrouver et partager leur expérience ». C’est déjà le cas puisque que l’entraîneur villeneuvois s’occupe à titre individuel de joueurs et de joueuses qui se déplacent régulièrement dans le Villeneuvois.
Ainsi, il n’est pas rare de croiser, Carole Grundisch, une des meilleures joueuses françaises à la Myre Mory. La Jurassienne joue à Paris au Kremlin Bicêtre mais a pris Julien comme coach depuis les derniers championnats du monde. A 28 ans, la quadruple championne de France, encore finaliste cette année et gagnante en double, rêve de Rio en 2016. « Après le décès de mon entraîneur Valéria Borza, j’ai choisi de travailler avec Julien pour découvrir une nouvelle structure. J’apprécie la relation joueur-entraîneur que Julien met en place » explique Carole.
De la même façon, cette semaine, c’est Michael Tauber, le numéro 3 israélien qui était l’invité du PPCV pour un stage découverte. En effet, Michael souhaite progresser au contact des joueurs européens présents à Villeneuve : « J’aimerais m’installer ici pour l’entraînement à partir de septembre et trouver un club résident en France. Ici, le niveau est élevé, il y a des bons joueurs, un bon coach » indique-t-il. « Le but du jeu, c’est que les joueurs progressent et pour cela on a besoin de se confronter à d’autres ping. En plus, humainement et culturellement, quelle aventure » conclut Julien.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés