Plongée dans l’Inde pour la bonne cause


Rada Devi est sur le pont depuis le mois de septembre. Avec l’aide d’une dizaine de bénévoles fidèles, elle a organisé la 19e édition du Festival de l’Inde au profit de l’association Laxmi. L’intégralité des recettes est en effet reversée à l’organisation caritative qui prend en charge, tout au long de l’année, la scolarisation d’enfants dans le nord de l’Inde. Et cette année, les besoins sont importants : « L’an passé, la région où nous avons deux écoles a subi un cyclone et des moussons que le pays n’avaient pas vus depuis plus d’un siècle » raconte Rada Devi. « Résultat, les toitures ont été fortement endommagées et le matériel abîmé… » L’association a également pris le relais d’une organisation caritative auprès de 70 orphelins. « L’association continue ses missions premières : nourrir et scolariser chaque jour près de 930 enfants ».
La réussite de cette 19e édition est donc primordiale : « L’an dernier, le festival avait accueilli 1 100 visiteurs, on espère au moins aussi bien » ajoute Rada Devi.
Pour ce faire, le programme s’annonce alléchant avec un récital de Narendra Bataju, à la renommée internationale, disciple de Ravi Shakar. Les danses indiennes ont également toute leur place, qu’elles soient classiques ou plus modernes avec celles issues des films de Bollywood. Comme à chaque édition, on retrouve également les ateliers culinaires, de yoga, de mandala et de danses avec des thématiques originales : « Des ateliers qui font généralement le plein » souligne Rada Devi.   

Annabel Perrin

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés