Plus belle la ville


La ville d’Agen veut se faire belle… et compte bien mettre ses habitants à contribution. A mi-mandat, l’adjointe au Cadre de vie, Nadège Lauzzana a présenté un grand plan d’action visant à « travailler durablement sur l’amélioration de l’espace public ». L’adhésion au label national « Ville éco propre » avec l’obtention d’une première étoile en ce début d’année 2017 confirme les efforts déjà entrepris. Mais la municipalité souhaite aller encore plus loin. De nombreux services, Ville et Agglo, sont mobilisés afin de proposer de nouvelles solutions.
La refonte du cœur de ville s’accompagne ainsi d’un volet plus environnemental et esthétique. Plus de produits phytosanitaires pour entretenir les espaces verts, par exemple, ou encore l’installation d’hôtels à insectes. « Cependant, chacun doit prendre sa part. Il faut changer les comportements individuels », précise Nadège Lauzzana.

Plus de prévention, plus de répression

Dans l’hyper-centre où le ramassage des ordures en porte-à-porte reste la norme, les incivilités sont encore nombreuses. Sur ce point, les édiles se montrent désormais intransigeants. Le « zéro poubelle en ville en journée » est devenu la règle. Les contrevenants sont de plus en plus sanctionnés par la brigade des incivilités, constituée notamment de policiers municipaux. En 2016, près d’un millier de PV ont été rédigés, soit trois fois plus qu’en 2015. La mairie fait aussi campagne pour le tri sélectif. « Il faut prendre conscience que les ordures ménagères sont les plus coûteuses à traiter pour la collectivité. Par ailleurs, les emballages pouvant être recyclés sont aujourd’hui bien plus nombreux », rappelle Nadège Lauzzana. La communication semble fonctionner de ce côté puisque les tonnages de sacs jaunes sont en augmentation d’année en année. La chasse contre les mégots et les déjections canines est également menée de front. Les cendriers urbains seront mieux indiqués, tout comme les canisites, caniparcs et distributeurs de sacs en plastique pour nos amis à quatre pattes. Des actions de sensibilisation sont programmées afin d’améliorer les pratiques. « On explique aux gens pourquoi, on leur donne les outils et, enfin, on verbalise ceux qui ne se plient pas aux règles », détaille Nadège Lauzzana. Faire de la propreté une co-production et soulager le travail des agents, voilà le nouveau credo municipal.
Mais il n’est pas question que de répression. L’embellissement de la cité passe aussi par des initiatives plus ludiques. Le 22 avril prochain, les serres municipales (rue de Sevin) ouvriront leurs portes au public, avec huit stands et des animations. Les inscriptions pour le concours des maisons fleuries débuteront au même moment. Enfin, en septembre, une opération baptisée « Nettoyons la nature » sera organisée. La Ville espère démocratiser ces actions citoyennes dans le quotidien des Agenais.

Dimitri Laleuf

www.agen.fr

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés