Plus de confort pour les sportifs


Près 7 000 licenciés dans une centaine de clubs sportifs, l’ensemble du public scolaire des écoles primaires jusqu’aux lycées… Pas loin de la moitié de la population villeneuvoise fréquente les installations sportives. Certaines d’entre elles, un peu vieillissantes, méritent une petite cure de jouvence. C’est pourquoi la Ville entreprend chaque année d’importantes opérations d’entretien et de rénovation par tranches. Depuis la rentrée 2017, les sportifs amateurs redécouvrent ainsi le gymnase de Choisy, dans l’enceinte du collège Anatole France. Le sol de 600 m2 a été remplacé au profit d’une surface synthétique amortissante adaptée pour le handball, le volley, le basket et le badminton. Sa durée de vie est annoncée pour une trentaine d’années. Six panneaux de basket ont été ajoutés et les peintures intérieures reprises en attendant quelques changements de portes. Cette dernière phase de travaux vient conclure une réfection entamée en 2015 avec le système de chauffage, le bardage extérieur, les baies vitrées, les vestiaires et les sanitaires.

D’autres gymnases se sont offert une nouvelle jeunesse durant l’été. C’est le cas de Descartes sur l’avenue de Bias, dont le parement était particulièrement dégradé. La nouvelle enveloppe extérieure du bâtiment présentera une meilleure isolation thermique et phonique ainsi qu’une esthétique plus flatteuse avant que la Ville ne se penche sur le sol, la cuisine du club-house et les bureaux dans les mois à venir.

Economies d’énergie

Le complexe de la Myre-Mory subit lui-aussi quelques améliorations, en particulier autour du terrain Max-Rousié occupé par le rugby, le foot, l’athlétisme et le triathlon. Les lampes d’éclairage ont été remplacées dans leur totalité, sur les mâts situés à une trentaine de mètres de hauteur. La municipalité en a profité pour doter le système d’une commande manuelle afin d’actionner l’éclairage uniquement pour les rencontres ou les entraînements en nocturne. L’objectif étant de réaliser des économies d’énergie. A noter que tous les terrains sont arrosés par de l’eau de récupération. L’opération de « relamping » concerne également la salle omnisports du complexe. Les parties abîmées de la piste de course ont été réparées. Le montant de ces interventions s’élève à près de 220 000 euros. Quelques autres chantiers sont prévus d’ici la fin de l’année, à savoir la mise aux normes électriques de la base municipale de Rogé et la réalisation de travaux paysagers dans le parc.

Dimitri Laleuf

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés